Live News

Après son expulsion : Solidarité de l’opposition avec Arvin Boolell

« Li enn loudspeaker de parti ». Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, ne mâche pas ses mots à l'encontre du Speaker de l’Assemblée nationale. Ceci en réaction à l’expulsion par ce dernier d’Arvin Boolell, avec lequel Paul Bérenger témoigne de sa solidarité. S’ensuivent des rires dans l’assistance du point de presse commun avec le leader de l'opposition ce vendredi 28 février. 
« C’est terrible. Nous sommes solidaires avec le leader de l’opposition qui a été suspendu pour deux séances. C’est bien triste et révoltant », ajoute le leader des mauves. Selon lui, « la démocratie parlementaire est en danger ». 

Paul Bérenger n’épargne également pas le Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo. « Quant à Collendavelloo, se enn ti kapon de ba letaz… Nou kompran ki enzeu. Li peur sa rekount dan sirkoncripsyon nimero 19 mové kalité… », estime le leader du MMM. 

Du côté du Parti mauricien social-démocrate, Patrice Armance qualifie la manière dont la séance parlementaire a siégé de « honte ». « C’est le Speaker qui devait être la première personne à respecter les Standing Orders. (…) Il est clair et net que ces dernières semaines, le parlement siège à la volonté du Premier ministre. On n’a pas vraiment un agenda. Après les élections générales, il n’y a pas eu aucune Parliamentary Question (PQ) présentée à l’Assemblée nationale à ce jour. On dénonce ainsi la façon de faire du gouvernement et celle du Speaker. On a été élu par le peuple. Bizin fer travay dan enn decorum korek », a avancé Patrice Armance.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !