Live News

Après l’inculpation de Mike Brasse : le CCID compte établir un calendrier de travail

Mike Brasse au tribunal de Port-Louis dans la matinée de mardi.

Le skipper Mike Brasse, 50 ans, répond d’une accusation provisoire de complot. Il a comparu devant la justice mauricienne dans la journée du mardi 25 janvier. Le Central Criminal Investigation Department compte procéder à son interrogatoire. 

Sa première audition sera axée sur l’affaire portant sur l’octroi de son passeport temporaire qui lui avait permis de se rendre à La Réunion. L’avocat de Mike Brasse, Me Rama Valayden, a établi un rendez-vous avec les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID) pour les séances d’interrogatoires. Le vendredi 28 janvier, les choses sérieuses devraient commencer. 

Dans la journée du mardi 25 janvier, il était prévu que l’avocat et les enquêteurs finalisent la décision pour les auditions. Mais celle-ci a été renvoyée au vendredi 28 janvier. L’équipe chargée de faire la lumière sur les circonstances dans lesquelles le skipper de Grand-Baie a obtenu un passeport temporaire n’était pas disponible dans la journée du mardi. 

Plusieurs de ces enquêteurs avaient été convoqués, dans le cadre d’une autre affaire. Au CCID, une salle équipée de caméras vidéo pour l’enregistrement des interrogatoires est disponible pour l’audition de Mike Brasse. Celle-ci y aura lieu, pour un meilleur déroulement de l’enquête. Les enquêteurs chargés de l’affaire du passeport temporaire estiment que c’est un dossier sensible, car des hauts gradés de la police seraient concernés. 

La commission anticorruption aurait déjà contacté Me Rama Valayden, l’homme de loi du présumé trafiquant. D’ici la semaine prochaine, Mike Brasse devrait s’expliquer sur le financement du hors-bord Sweet Love Mama. 

Dans cette enquête, l’Icac avait procédé à l’interpellation de Noël André, soupçonné d’être le prête-nom dans l’acquisition du Sweet Love Mama, au coût de Rs 2,4 millions, pour Mike Brasse. Ce hors-bord avait été utilisé pour la tentative de transfert de 42 kg d’héroïne, d’une valeur de Rs 600 millions, de port Sainte-Rose, à La Réunion à Maurice, en novembre 2016. 

La commission anticorruption compte aussi établir s’il y a eu blanchiment d’argent, dans l’affaire du passeport de Mike Brasse. Le bateau Ilot Gabriel fait aussi l’objet d’une enquête de la police, après qu’il ait été saisi à La Reunion. Les deux bateaux ont été vendus aux enchères par les autorités réunionnaises. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !