Explik Ou Ka

Après l’incendie de leur maison : Jayamani et sa famille ont besoin d’aide

Les meubles ont été détruits par l’incendie. Jayamani sollicite l’aide des Mauriciens.

Jayamani C., habite à Débarcadère, à Pointe-aux-Sables. Cette mère de famille est complètement perdue. Elle explique que sa maison, à Pointe-aux-Sables, a pris feu le mardi 25 février, vers 10 h 45. 

Huit personnes vivaient dans la maison incendiée, cinq enfants et trois adultes. Selon la maman, les enfants sont toujours scolarisées. 

« Nous habitons dans cette maison depuis deux ans et elle a été construite sur un terrain appartenant à mon fils. La maison était en tôle et en bois. J’étais à Grande-Rivière, lorsque j’ai reçu un appel d’un voisin m’informant qu’elle était la proie des flammes. Je rends grâce à Dieu qu’il n’y avait personne à la maison ce jour-là. Les enfants étaient à l’école et moi, je me rendais au travail. Lorsque je suis arrivée sur les lieux, c’était trop tard. Ma maison était devenue un brasier », raconte Jayamani complètement anéantie. 

La famille a tout perdu : les meubles, deux lits, des armoires et leurs effets personnels. « Il ne restait que des cendres ! Les enfants n’ont plus de vêtements. Il y a un bébé d’un mois également qui vit avec nous. Il y a quelques personnes de la région qui nous ont fait don de quelques produits pour le bébé. Il vit en ce moment chez mon fils parce que l’air est irrespirable à l’intérieur de la maison et que cela pourrait nuire à sa santé. Le matelas qu’il nous reste est placé à l’extérieur pour que mon fils et moi puissions dormir. Les autres membres de ma famille dorment à l’intérieur de la maison dans une pièce qui a été partiellement brûlée », avance-t-elle. Elle indique avoir reçu une aide du ministère de la Sécurité sociale, mais que cette somme n’était pas suffisante, car il a servi à acheter du matériel scolaire et des uniformes pour les petits. 

Elle lance un appel pour un peu de vivres et des vêtements chauds à l’approche de l’hiver. « Je compte sur la générosité des Mauriciens. Mo pena nanye pou met dan dipin ban zenfan pou zot al lekol. » 

Les personnes souhaitant venir en aide à Jayamani et à sa famille sont priées de la contacter sur le 5721 8450 ou à la rédaction sur le 207 0666.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !