Live News

Après les récents cas d'agressions, les chauffeurs et receveurs de bus tirent la sonnette d'alarme

139. C'est le nombre de cas d'agressions perpétrées contre des chauffeurs et receveurs d'autobus, rapportés à la police entre 2015 et juin 2018. 

Pas plus tard que dimanche dernier, un chauffeur de la National Transport Corporation (NTC) allègue été roué de coups par un passager à Petite-Rivière. 

Face à cette situation, les employés de l'industrie du transport en commun tirent la sonnette d'alarme et parlent de «métier dangereux».  

La Police du Transport indique qu'elle a déjà identifié des endroits à risque et soutient que des stratégies pour contrer les malfrats sont actuellement à l’étude.

Nous avons effectué quelques trajets avec des employés d’autobus. Trois d'entre eux nous racontent leur calvaire...au quotidien.