Live News

Après les fortes pluies : certains légumes plus chers de 5 % à 10 % 

Les averses de ces derniers jours n’ont pas été sans impact sur les prix des légumes. Si les consommateurs sont gagnants en achetant certaines denrées pour qui la pluie a été bénéfique, ils doivent, toutefois, décaisser plus de sous pour l’achat d’autres produits. 

« Depuis jeudi, les prix de divers légumes ont grimpé légèrement. Cette tendance haussière va se poursuivre dans les jours à venir », prévient Issop Soobadar, dirigeant de la Market Traders Association. Manisha Chitooree, gérante d’un « ti bazar » à St-Pierre, fait le même constat : les prix sont en hausse depuis les fortes averses. À titre d’exemple, un demi-kilo de haricot se vend entre Rs 70 et Rs 75 au marché, contre Rs 30/Rs 40 avant le mauvais temps. Pour la pomme d’amour, le prix est passé de Rs 35/Rs 40 le demi-kilo à Rs 40/Rs 60 le demi-kilo. Cependant, Manisha Chitooree n’a pas revu ses prix à la hausse sur son stock actuel. « Les clients ne voudront pas en acheter si c’est plus cher », soutient-elle. Mais elle n’aura pas le choix par la suite que d’appliquer les prix du marché.

Sandesh Imrit, maraîcher au marché de Port-Louis, explique, pour sa part, que les prix des légumes avaient commencé à baisser. « Mais, quand le temps s’est gâté et que les pluies ont arrosé plusieurs régions de l’île, une partie de la récolte a été affectée », indique-t-il. Du coup, les prix de certains légumes ont augmenté de 5 % à 10 %. « La hausse des prix se maintiendra encore une ou deux semaines. Cela, car si la pluie a affecté certaines régions, elle a, cependant, été bénéfique ailleurs. Et cela se ressentira sur la production », indique Sandesh Imrit. 

Entre-temps, la clientèle se fait rare. « La clientèle a diminué de 40 %. Les gens savent que les prix ont grimpé et ne se déplacent pas. Et la pandémie et la peur des variants n’arrangent en rien les choses.

Cependant, les clients habituels continuent à acheter leurs légumes, indépendamment des prix », observe Sandesh Imrit. Quant à Issop Soobadar, il constate lui aussi une baisse des clients depuis les récentes pluies. « Les consommateurs qui viennent au marché se plaignent de la hausse des prix », ajoute-t-il. De son côté, Manisha Chitooree observe une préférence de la clientèle pour les « ti bazars » en ce moment. « Les légumes se gâtent vite avec le climat actuel, donc les consommateurs préfèrent acheter en petite quantité dans les « ti bazars » qu’en grande quantité aux marchés qui opèrent moins de jours », conclut-elle. 

Ces produits …

…qui coûteront plus cher dans les jours à venir

  • Pomme d’amour 
  • Carotte 
  • Chou 
  • Fines herbes 
  • Courgette 
  • Pâtisson

…dont les prix vont baisser dans les jours à venir

  • Chouchou 
  • Pipengaille 
  • Calebasse 
  • Concombre

Les légumes dont les prix sont stables actuellement 

  • Mangoze – Rs 40 
  • Piment – Rs 100 
  • Pipengaille – entre Rs 25 et Rs 40 

*Prix au demi-kilo.

L’évolution de certains prix depuis les fortes pluies 
Légumes  Prix avant les fortes pluies  Prix actuels 
Pomme d’amour  3 livres pour Rs 100  Rs 40 à Rs 50 le demi-kilo
Chou  Rs 60 l’unité Entre Rs 80 et Rs 100 le demi-kilo 
Concombre  Rs 35 à Rs 40 l’unité (dont jusqu’à Rs 60 pour le premier choix) Entre Rs 20 et Rs 25 l’unité 
Carotte  Rs 15 le demi-kilo Entre Rs 30 et Rs 40 le demi-kilo 
Chouchou  Rs 40 le demi-kilo Entre Rs 25 et Rs 30 le demi-kilo
Calebasse Rs 30 à Rs 35 le demi-kilo Rs 20 à Rs 25 le demi-kilo
*Prix affichés au marché de Port-Louis. 

 

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !