Live News

Après les avoir «aidés» au guichet automatique : un arnaqueur vole Rs 110 900 sur les comptes bancaires d’ouvriers étrangers

Milen Dalleedoo, dit Keshaven, dort en cellule depuis lundi.

Il sévissait près du guichet automatique de la State Bank of India à Port-Louis. Milen Dalleedoo a été arrêté lundi par la police. Il est suspecté d’avoir échangé les cartes de débit de travailleurs étrangers contre d’autres, pour pourvoir ensuite retirer de l’argent sur leurs comptes bancaires à leur insu. Il aurait ainsi volé Rs 110 900 à quatre ouvriers.

Clap de fin pour Milen Dalleedoo, dit Keshaven, un escroc qui sévissait aux abords d’un guichet automatique à Port-Louis. Âgé de 24 ans et résidant à La Rosa, ce ressortissant bangladais avait trouvé une astuce pour voler de l’argent à des ouvriers étrangers disposant de comptes à la State Bank of India. Ses cibles étaient des travailleurs immigrés qui éprouvaient des difficultés à utiliser le distributeur automatique de billets.

Lundi dernier, cet habitant du sud de l’île a été arrêté par la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud. Au cours de son interrogatoire, il a reconnu avoir retiré, au total, Rs 110 900 sur les comptes bancaires de quatre personnes. Faisant l’objet d’une inculpation provisoire pour vol et « unauthorise access to computer data », il est maintenu en détention policière.

Les enquêteurs, menés par le surintendant Thug et le sergent Mohidinkhan, avaient remarqué d’importantes similitudes dans quatre plaintes déposées par des travailleurs étrangers au poste de police de la rue Pope-Hennessy entre fin décembre 2021 et septembre 2022. Les déclarants s’étaient tous tournés vers la police après avoir constaté que des retraits avaient été effectués à leur insu sur leurs comptes bancaires respectifs. 

Mais surtout, ils disaient tous soupçonner un ressortissant bangladais qui les avait aidés au guichet automatique de la State Bank of India, situé avenue Sir William Newton à Port-Louis. À chaque fois, la personne avait confié sa carte de débit et donné son mot de passe à « un bon samaritain ». L’arnaqueur aurait profité de ce moment pour échanger la carte bancaire contre une autre avant de la rendre à son détenteur, afin de pouvoir retirer de l’argent librement par la suite avec la carte appartenant à la victime.  

Au moins quatre travailleurs étrangers ont fait les frais de cette arnaque : trois Bangladais, dont une femme, et une Malgache. « Il se trouvait juste derrière moi au guichet automatique. Je lui ai demandé de m’aider pour retirer Rs 13 000 sur mon compte. Après le retrait, il m'a remis ma carte et mon argent », raconte une des victimes. Quelques jours plus tard, elle s’est aperçue qu’elle était en possession de la carte de débit d’un autre ressortissant bangladais. « C’est alors que j’ai eu la désagréable surprise d’apprendre qu’une somme totale de Rs 58 250 avait été prélevée sur mon compte en plusieurs fois », raconte cette ouvrière d’usine. 

Les enquêteurs de la CID de Port-Louis Sud ont pu compter sur la coopération de la State Bank of India. Ils ont épluché les relevés bancaires des personnes concernées et effectué un travail de fourmis qui les a conduits jusqu’à Milen Dalleedoo. Ce dernier était déjà connu des services de police. Plusieurs de ses victimes l’ont positivement identifié cette semaine. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !