Live News

Après le rassemblement devant les locaux de la NTA : la police ouvre une enquête

Des chauffeurs de taxi opérant dans les hôtels ont manifesté hier à Cassis devant les locaux de la NTA

La police ouvre une enquête après le rassemblement des chauffeurs de taxi opérant dans les hôtels qui s’étaient déroulée hier à Cassis devant les locaux de la National Transport Authority.

Une manifestation sur la voie publique qui pourrait d’être qualifiée d’«illégale» selon les enquêteurs 

Cette récente manifestation pourrait d’être qualifiée d’«illégale» selon les enquêteurs en charge du dossier.

Pour rappel, ces professionnels étaient environ 200 à s’être rassemblés devant les locaux de la NTA.

Les membres de la fédération des taximen, regroupant notamment les associations des taxis d’hôtels, déploraient que leurs nombreuses doléances depuis 2016 n’aient pas été entendues jusqu’alors par les autorités compétentes.

Des possibles interpellations ne sont pas à écarter prochainement.

Une plainte a été déposée en ce sens au poste de police de Line Barracks par un assistant surintendant de police. L’officier affirme que le Commissaire de police n’avait pas donné son aval pour à la tenue de la manifestation.

De plus, il indique avoir informé les manifestants sur place à l’aide d’un porte-voix que la manifestation n’était pas autorisée. Mais les participants n’ont pas obtempéré et sont restés sur les lieux en obstruant la route.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !