Actualités

Après l’annonce des premiers cas : matinée remplie de secousses à l’aéroport

COVID-19 oblige, la matinée et l’après-midi du jeudi 19 mars 2020 ont été très particuliers à l’aéroport de Plaisance. Quatre avions ont atterri. Bien qu’ils étaient quasi vides, la patience des passagers a été mise à rude épreuve.

L’A380 d’Emirates, en provenance de Dubaï, est arrivé à 9 h 10 avec seulement 198 passagers alors qu’il a la capacité d’accueillir 853 passagers. Cent trente Mauriciens ont été envoyés en quarantaine. 

L’avion d’Eurowings est arrivé d’Allemagne sans aucun passager à son bord. L’appareil de Condor (DE 3314), également en provenance d’Allemagne, a atterri à 6 h 40 avec six passagers seulement. Quatre de ceux-là sont des Mauriciens et les deux autres des étrangers détenant des permis de résidence à Maurice. Tous ont été envoyés en quarantaine. 

Dix-sept passagers se trouvaient sur le vol MK 15 d’Air Mauritius en provenance de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. Celui-ci a foulé le tarmac de Plaisance à 6 h 30. Quinze Mauriciens ont été envoyés en quarantaine. 

Au total, ces quatre avions ont donc véhiculé 211 passagers. Pourtant, ces derniers ont dû, à leur descente, faire preuve de beaucoup de patience avant d’être pris en charge par le personnel du ministère de la Santé. À 15 heures, un certain nombre de personnes attendaient encore. Certains ont exprimé ouvertement leur mécontentement, tandis que d’autres ont fait preuve de patience. Airports of Mauritius Ltd, propriétaire de l’aéroport, les a pris en charge en matière de boissons et de nourriture. 

Le personnel navigant a, lui, pu passer une fois les formalités remplies, mais ses membres sont confinés dans leur chambre d’hôtel, dont une partie se trouve à l’hôtel Shandrani. Cela n’a pas plu à certains passagers qui, eux, ont eu droit à un traitement différent. « Pourquoi devons-nous aller en quarantaine alors que les pilotes et le personnel de bord vont à l’hôtel ? Pourtant, nous avons respiré le même air. Pourquoi cette différence entre eux et nous ? » a demandé un passager du vol d’Emirates.

Un autre, qui se trouvait sur l’avion d’Air Mauritius, s’est insurgé contre l’obligation de se rendre en quarantaine. « Je suis disposé à être confiné chez moi et mis sous surveillance, mais en centre de quarantaine, je serai à risque car je devrai passer mes journées avec des dizaines de personnes dont l’une est peut-être contaminée. C’est insensé. »

Dans l’après-midi, un avion de Turkish Airlines a atterri, de même qu’un appareil d’Air Mauritius et un second Airbus A380 d’Emirates. Les trois étaient toutefois vides.


Air Mauritius mets fin à ses opérations le 29 mars sauf pour Rodrigues 

La compagnie nationale d’aviation, Air Mauritius,  se trouve dans l’obligation de suspendre ses vols, sauf Rodrigues. Et cela jusqu’au 30 avril. Cette période peut cependant être rallongée dépendant de l’évolution de la situation.

Cela se fera de manière graduelle. Le dernier vol sera celui vers l’aéroport Charles de Gaulles, Paris le 28 mars. Le dernier vol en provenance de l’étranger sera le vol retour de Paris prévu pour le 29 mars.

Les connexions de Singapour/ Kuala Lumpur, Delhi, Bangalore/ Chennai, Durban, Cape Town, Nariobi/ Dar es Salaam, Antananarive et les Seychelles ont déjà été suspendues. Celles de Londres, Mumbai, Perth, Johannesburg, Réunion et bien sur Paris le seront progressivement.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !