Live News

Après la forte tempête Calvinia : les commerçants prévoient de bonnes ventes ce 31 décembre 

Si le mauvais temps a joué les trouble-fête ces derniers jours, les commerçants font contre mauvaise fortune bon cœur. La plupart d’entre eux s’attendent à faire le plein de clients en ce dernier jour de l’année 2019. 

Grandes surfaces : vers 10 % à 15 % de clients additionnels ce mardi 

« Il y avait du monde dimanche et lundi matin. Certains clients faisaient leurs courses pour le Nouvel an, d’autres en prévision du mauvais temps », explique Nicolas Kan Wah, Manager chez London Way. C’est le même constat chez Dream Price. « Les gens ont appelé ce matin (Ndlr : lundi 30 décembre) pour savoir si nous étions ouverts afin qu’ils puissent faire leurs achats », indique Nooreza Fauzee, directrice financière chez Dream Price. Dans les caddies des clients : bougies, piles et boissons gazeuses côtoient eau, nourriture, viande, fruits de mer, boissons alcoolisées, chocolats ou encore des pétards. Des achats qui n’ont pas duré quand le pays est passé en alerte 3. Mais ce n’est que partie remise. « Nous nous attendons à une hausse de 10 %, voire 15 % de la clientèle ce mardi 31 décembre. Nous ne pourrons pas récupérer le chiffre d’affaires perdu lors de notre fermeture lundi, quand le pays est passé en alerte 3, mais nous pensons pouvoir en récupérer une partie du moins », souligne Nicolas Kan Wah. Chez Dream Price, on s’attend à recevoir pas mal de clients ce 31 décembre.   

Restauration : rattraper le jour de congé forcé

La majorité des restaurants n’ont pas ouvert leurs portes le lundi 30 décembre. Un jour de congé forcé qu’ils comptent bien rattraper pour le réveillon. « Pluie ou pas, ce mardi 31 décembre, on s’attend à recevoir des clients. En période de fin d’année, les gens aiment bien sortir, surtout que les enfants sont en congé », avance Stephan Ning, directeur de Panarottis. Il s’attend, toutefois, à ce que quelques clients limiteront leurs sorties si le temps est pluvieux. « Nous prévoyons aussi une hausse en termes de take-away », souligne notre interlocuteur. Junaid Muslun, Managing Director de Pick N Eat Ltd (KFC), prévoit aussi une hausse de la clientèle. « Généralement, après une alerte cyclonique, les gens ont tendance à consommer dehors. On s’attend donc à de belles ventes, surtout que nous sommes également en période de fin d’année », conclut Junaid Muslun. 

Magasin : entre optimisme et crainte 

Rajah Bhageerutty, directeur de Bhageerutty Commercial Centre, n’oubliera pas de sitôt la scène. « Certains clients voulaient faire des achats, mais ils ont dû rebrousser chemin quand nous avons dû tirer les rideaux quand le pays est passé en alerte 3 ce matin (Ndlr : le lundi 30 décembre) », relate-t-il. Il s’attend, toutefois, à réaliser de bonnes ventes ce 31 décembre. Un optimisme que ne partage pas vraiment Parlen Rengen, gérant du magasin Royal - spécialisé dans l’ameublement et l’électroménager et basé à Plaine-Magnien. «Nous ne nous attendions pas à avoir plus de clients que d’habitude, surtout que nous sommes basés dans le Sud, la région où la tempête est passée à son point le plus rapproché. Les gens mettront de l’ordre chez eux, surtout s’il y a eu des dégâts ou des inondations dans leur région », craint Parlen Rengen. Il appréhende aussi d’être confronté le mardi 31 décembre à un autre problème : une certaine pression pour la livraison. « Tous les clients voudront être livrés avant le 1er janvier. Ce qui viendra compliquer la situation, sans parler du manque à gagner de lundi, vu que nous n’avons pas ouvert nos portes », conclut notre interlocuteur.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP