Faits Divers

Après des mois d’enquête : un faussaire de billets épinglé par le SARS 

La maison de Kaylasing Bholah a été fouillée et on y a trouvé plus de 150 feuilles imprimées sur un papier spécial avec des motifs de billet de Rs 1 000.

Joli coup de filet réalisé par le Special Anti Robbery Squad (SARS) de la Special Support Unit (SSU) dans la journée du jeudi 19 mars, dans le sud de l’île. Après des mois de surveillance, à la suite d’informations recueillies sur le terrain, Kaylasing Bholah, un présumé faussaire de billets de banque a été pris dans le filet des hommes du chef inspecteur Seewoo, de concert avec les hommes du Surintendant de police (SP) Seebaluck et de l’Assistant surintendant de Police (ASP) Callychurn, de la CID de la Southern Division. 

C’est dans l’après-midi du jeudi 19 mars que les hommes du chef inspecteur Seewoo, assistés par ceux de la CID de Rose-Belle et de la Field Intelligence Office (FIO), ont lancé une opération pour procéder à l’interpellation du suspect. Kaylasing Bholah, 49 ans, était déjà connu des services de police pour des cas similaires dans le passé. À l’arrivée des policiers à son domicile, Bholah a tenté de prendre la poudre d’escampette mais les policiers avaient tout prévu et une équipe était en alerte après avoir repéré la maison du suspect. Il a rapidement été maîtrisé avant d’être conduit au poste de police. 

Auparavant, en la présence du suspect, une perquisition avait eu lieu. Sa maison a été fouillée de fond en comble. Plus de 150 feuilles imprimées sur un papier « spécial » avec des motifs de billet de Rs 1 000 ont été saisis par la police. C’est alors que les hommes du chef inspecteur Seewoo ont procédé à l’arrestation de Kalaysing Bholah, un habitant de Mare-Tabac. La police tente maintenant de savoir où a eu lieu l’impression de ces feuilles de faux billets. 

L’imprimante et le papier utilisés seraient de haute qualité, permettant des impressions de faux ayant une texture quasi similaire à celle des vrais billets de banque. Le suspect Kaylasing Bholah va désormais être soumis à un interrogatoire serré par les enquêteurs de la CID de la Southern Division. Malgré les circonstances dues au COVID-19 rendant leur travail « difficile », les éléments de la SARS demeurent sur le terrain pour combattre la criminalité. 

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP