Faits Divers

Après des allégations d’attouchements: un père disparaît sans laisser de traces

Stephan, 40 ans, a quitté son domicile le 4 octobre et n’est jamais revenu. Il est recherché par la police pour attouchements allégués sur sa fille de 15 ans. Ses proches, qui habitent les Plaines-Wilhems, craignent le pire.

[blockquote]«Pa fasil. Mo pa pe dormi», dit sa compagne qui a remué ciel et terre, depuis bientôt un mois, pour retrouver le père de ses enfants.[/blockquote] C’est le 2 octobre dernier que le cauchemar a débuté pour elle. Ce jour-là, sa fille ainée, âgée de 15 ans, s’est rendue au poste de police d’Eau-Coulée et a porté plainte contre son père pour attouchements. La mineure était accompagnée d’une cousine. Dans son récit en présence des officiers de la Child Developpent Unit (CDU), la collégienne a expliqué que cela s’était déroulé environ deux semaines auparavant, alors qu’elle était dans son lit.

«Pas dans sa nature»

Après cet incident, la collégienne aurait fait part à sa mère de ce qui s’était passé. « Comme mon compagnon était allé travailler, j’ai dit à ma fille d’attendre son retour pour que je lui demande des explications. Elle a préféré se rendre chez sa cousine pour tout lui raconter », explique la mère de famille. « Au cours de la journée, j’ai reçu un appel de la police. Je me suis alors rendue compte qu’elle avait porté plainte », ajoute-t-elle. L’adolescente a été examinée par un médecin de la police. De retour du poste de police, elle a attendu le retour de son compagnon pour le confronter aux accusations de leur fille. « Il a soutenu qu’il n’a rien fait de tel », dit-elle. Selon elle, son compagnon ne peut pas avoir fait une telle chose. « Je suis prête à mettre ma main au feu, car je le crois. Ce n’est pas dans sa nature », indique-t-elle. Le dimanche 4 octobre, l’homme s’est réveillé tôt. « À 5 heures du matin, il s’est habillé. Avant de sortir de la maison, il m’a dit qu’il allait revenir », raconte-t-elle. Le soir venu, vu qu’il n’était pas rentré, elle s’est rendue au poste de police pour signaler sa disparition. Depuis ce jour, elle attend le retour de son compagnon. « Je suis en train de vivre un second choc, après le récit de ma fille. Je sais qu’il n’a rien fait de mal. Il ne s’est jamais montré irrespectueux », soutient-elle. Cela fait un mois qu’elle essaie de le retrouver. Sans succès. Elle s’attend au pire. Le jour de sa disparition, le père de famille portait un pantalon bleu, un t-shirt blanc de la marque Billabong, une veste marron avec des carreaux et des chaussures de sport blanc et noir.

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !