Live News

Après avoir reçu sa première dose vendredi - Pravind Jugnauth : «Il n’y a aucune raison de craindre le vaccin» 

Le Premier ministre se fait vacciner.

Pravind Jugnauth fait valoir que « la pandémie est là pour on ne sait combien de temps ». D’où l’importance, selon lui, de se faire vacciner. Il fait lui-même partie des parlementaires ayant reçu leur première dose le vendredi 5 mars 2021. Il évoque l’importance de se protéger mais aussi de revoir les conditions d’entrée des passagers au pays afin de relancer le secteur touristique. Point partagé par Xavier-Luc Duval, qui s’est aussi fait vacciner. 

Pravind Jugnauth et l’ensemble de son Cabinet, Sooroojdev Phokeer, Speaker de l’Assemblée nationale, et Xavier-Luc Duval, leader de l’opposition, se sont tous fait vacciner contre la COVID-19. C’était le vendredi 5 mars 2021 au Sir Harilall Vaghjee Hall, Port-Louis. Quant à Pradeep Roopun, président de la République, et Eddy Boissézon, le vice-président, ils ont, pour leur part, été vaccinés à la State House, Réduit, le même jour.

La vaccination des membres du gouvernement était très attendue afin de dissiper les doutes de la population sur le vaccin AstraZeneca/Covishield.
Pravind Jugnauth a été le premier élu à se faire vacciner, suivi de Sooroojdev Phokeer et des autres. « Nous avons choisi de faire vacciner les frontliners en premier, car ils sont exposés aux passagers qui débarquent au pays. Après un certain temps, nous avons voulu donner l’exemple. C’est aussi fait pour nous protéger », a expliqué le Premier ministre. 

Le chef du gouvernement a fait ressortir que pour relancer le secteur touristique, qui a grandement été affecté par la pandémie, « il faut revoir les conditions d’entrée pour les passagers ». La campagne de vaccination vise à toucher 60 % de la population, a-t-il affirmé. « Notre but est de protéger la population. D’où mon appel à tout le monde. Il n’y a rien à craindre. Le vaccin AstraZeneca/Covishield est un vaccin reconnu », a-t-il ajouté. 

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui s’est aussi fait vacciner, s’est réjoui d’avoir pu donner l’exemple. Il encourage, dans la foulée, tous les membres de l’opposition à en faire autant. 

« La réouverture de nos frontières passe par la vaccination de 60 à 70 % de la population, dit-il. « Nous ne pourrons le faire avant. J’ai été choqué d’entendre la Dr Gaud dire qu’il n’y a aucune urgence pour rouvrir les frontières à Maurice. Elle n’a pas réalisé qu’il y a une urgence économique », a-t-il souligné. « Je pense qu’en temps et lieu, nous allons aborder la question au Parlement ». 

Soulignons que la campagne de vaccination sera ouverte à l’ensemble de la population de plus de 18 ans à partir du 8 mars.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !