Live News

Approvisionnement irrégulier et eau impropre à la consommation : émeutes à Curepipe

Confrontation entre les habitants et les forces de l’ordre.

Au lendemain de la Journée mondiale de l’eau, où il a été beaucoup question d’une fourniture 24/7, l’eau n’a pas coulé dans certaines régions de Curepipe depuis plus de trois jours. Ainsi, des habitants en colère sont descendus dans les rues samedi pour faire entendre leur voix contre cette situation qui perdure. 

Les manifestations, qui ont débuté vers 15 heures, ont dégénéré dans la soirée. Des pneus ont été brûlés et les habitants ont obstrué les routes principales de Curepipe sous le regard des policiers armés. Sollicitée, la Central Water Authority (CWA) explique que l’interruption dans l’approvisionnement en eau est dû au remplacement d’une canalisation vieille de plusieurs décennies. 

La situation s’est embrasée aux alentours de 22 h 25 aux Résidence Joachim. Des habitants exaspérés sont descendus dans les rues. « Nou bizin delo. Nou bizin delo  », martelaient-ils. 

Ces derniers expliquent  que cela fait trois jours que l’eau ne coule pas dans les robinets. « Trwa zour delo pa koule. Ena zanfan bizin begne. Kamion delo pa rantre dan site Joachim », disent-ils.

La tension était palpable dans certains quartiers de Curepipe samedi soir.
La tension était palpable dans certains quartiers de Curepipe samedi soir.

Certains habitants n’ont pas mâché leurs mots envers la CWA. « Nous avons appelé la CWA à maintes reprises. On nous a fait comprendre que des dossiers sont en train d’être traités. Dir sa gouvernman la pa vin get nou dan site ! C’est la première fois qu’une telle situation se produit dans la région. Nou ossi nou dimounn. Nou bizin manze, bwar ek begne nou », expliquent-ils. 

À 22 h 50, la situation s’était cependant calmée. Mais la police était toujours mobilisée, car certains habitants étaient encore dans les rues.

La situation était également tendue aux alentours de 15 heures samedi à Résidence Attlee, Camp Le Juge, La Croix et Forest Side. Plus de 200 habitants étaient massés dans les rues afin de démontrer leur mécontentement face à la pénurie d’eau dont ils sont victimes. Exaspérés et furieux les habitants ont obstrué la voie menant à résidence Attlee avec des pierres. 

Les habitants mécontents réclamaient le rétablissement « immédiat » de l’approvisionnement en eau et surtout que l’eau soit potable. Ils ne voulaient plus de « l’eau impropre » des camions à citernes. Ils avancent que l’eau des citernes provient des rivières ce qui est la cause des démangeaisons et autres vomissements dont sont victimes les habitants. 

À Résidence Attlee, une centaine d’habitants ont obstrué les rues, pancartes à la main, scandant « delo… delo… delo ». Un habitant s’est même allongé sur le bitume en signe de protestation.

Edley Chimon, un membre du Parti Travailliste (PTr), s’est rendu sur place pour tenter de calmer les esprits. La députée du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) Malini Sewocksingh, qui est intervenue quelques temps plus tard, a été sommée de vider les lieux. Elle a été malmenée par la foule. « Sorti la ale. Kan ti bizin ou, ou pa ti la », ont martelé les habitants. La députée est repartie sans broncher.

Ashok Subron parlementant avec les policiers.
Ashok Subron parlementant avec les policiers.

« Nou pa pou bouze (…) »

Il y avait une forte mobilisation policière, comprenant des éléments de la SSU et de la force régulière peu avant la tombée de la nuit à proximité du stade George V. Mécontents de la « lenteur » de la CWA à rétablir la connexion, les habitants de Résidence Attlee ont poursuivi leur manifestation malgré les averses. « Nou pa pou bouze tan ki nou pa gagn delo ! », disaient-ils en la présence du député de la circonscription no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) le Dr Arvin Boolell. Celui-ci les a rassurés en avançant que la fourniture serait rétablie aux alentours de 4 heures ce dimanche.

Mais cela n’a pas calmé les esprits. Vers e 21 heures à Forest Side des manifestants ont commencé à bruler des pneus en face d’un supermarché. Il y a eu une altercation entre les habitants et la police. Ashok Subron, l’animateur du parti de gauche Rezistans ek Alternativ (ReA) qui était sur place, a exhorté les policiers de ne pas utiliser leurs armes contre les civiles. Ces derniers ont obtempéré.

Arvin Boolell a tenté de calmer les esprits.
Arvin Boolell a tenté de calmer les esprits.

Système de canalisation défectueux 

Sollicité au téléphone par Le Dimanche/L’Hebdo samedi après-midi, Dorina Prayag, Hotline Coordinator de la CWA n’a pas été en mesure de fournir des explications quant à la supposée présence d’une matière boueuse dans l’eau coulant des robinets à Curepipe. Elle nous a dirigés vers le Chief Operations Officer de la CWA. Notre interlocuteur a confirmé l’approvisionnement irrégulier d’eau potable dans la région, mais dément toutefois la présence de boue. 

« Le mauvais approvisionnement d’eau potable à résidence Attlee, ainsi que dans les alentours, est dû au remplacement d’un système de canalisation défectueux datant de plusieurs décennies. Les habitants sont dépourvus d’un approvisionnement régulier depuis jeudi. Mais des camions citernes ont été mis à leur disposition. La situation devrait bientôt retourner à la normale », a avancé le Chief Operations Officer. Selon notre interlocuteur, 11 camions citernes étaient opérationnels de jeudi à samedi.

Dans une déclaration à Le Dimanche/L’Hebdo samedi soir, le ministre et député de la circonscription Stephan Toussaint a fait ressortir que la situation était sous contrôle et que la connexion sera très vite rétablie. 

Ivan Collendavelloo, Premier ministre par intérim : «Est-ce une réaction raisonnable ?»

Dans une déclaration à Le Dimanche/L’Hebdo à 23 h 15, le Premier ministre par intérim et ministre des Utilités publiques, Ivan Collendavelloo, a fait ressortir que la connexion a été rétablie. Il ajoute que les habitants de Curepipe affectés par les coupures d’eau seront approvisionnés à partir de ce dimanche matin. « Trois régions de Curepipe ont été privées d’eau. Les habitants ont malheureusement refusé l’offre de la CWA d’être alimentés par des citernes. Ils ont insisté pour que la fourniture soit rétablie. Ce vous laisse juger si c’est là une réaction est raisonnable ou non. À l’heure où je vous parle, la connexion a déjà été rétablie. Nous attendons que les réservoirs soient remplis pour que l’eau recommence à couler dans les robinets d’ici demain matin (dimanche) », a déclaré Ivan Collendavelloo.

L’eau boueuse qui fâche

L’eau boueuse coulant  des robinets.
L’eau boueuse coulant des robinets.

Selon les habitants mécontents, ce serait la présence d’un résidu de couleur marron repéré dans l’eau des robinets, jeudi, qui a fait déborder le vase. « Nous sommes dépourvus d’eau potable depuis mardi. Ce n’est que jeudi que l’eau a commencée à couler des robinets. Mais elle, était imbuvable, car elle contenait une matière boueuse », précise notre interlocutrice. 

Téléplus est en possession d’une vidéo montrant la présence d’une eau soupçonnée de contenir de la boue émanant d’un robinet de la région. La vidéo tournée aux alentours de 5 h 36 du matin, montre des personnes se plaignant de la situation à laquelle elles sont confrontés. Une mère de famille raconte que des camions citernes ont été mis à la disposition des habitants vendredi et samedi mais que « l’eau était impropre à la consommation ». Et c’est la goutte d’eau vaseuse qui a fait déborder le vase.

  • Made for more