Live News

Annonce de la tenue d'une partielle au no 7 : le profil décrypté de la circonscription Piton/Rivière-du-Rempart

Les 43 270 électeurs de la circonscription numéro 7 seront appelés aux urnes pour élire un candidat après le siège laissé vacant par Vishnu Lutchmeenaraidoo. Ce dernier a démissionné à la surprise générale comme ministre des Affaires étrangères et député de Piton/Rivière-du-Rempart jeudi dernier. 
L'annonce de cette élection partielle dans la circonscription numéro 7 a été faite en fin d'après-midi ce lundi par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lors d'une conférence de presse au bâtiment du Sun Trust. Le chef du gouvernement n'a toutefois pas dévoilé la date exacte de la tenue de ce scrutin. 

Considérée comme le fief de sir Anerood Jugnauth, ancien Premier ministre et actuel ministre Mentor, la circonscription numéro 7 est ainsi la 12e plus grande circonscription du pays en termes du nombre d'électeurs sur les 21 circonscriptions répertoriées dans la République de Maurice. 

La circonscription de Piton/Rivière-du-Rempart compte 17 centres de vote. Le plus grand nombre d'électeurs sont enregistrés à Bheewa Mahadoo Governement School à Rivière-du-Rempart avec 5 291 électeurs inscrits. Tandis que le plus petit nombre d'électeurs dans un centre de vote est recensé à Plaine St Cloud Roman Catholic Aided School à Pont-Praslin avec 429 électeurs comptabilisés.

L'industrie touristique et l'agriculture sont les deux secteurs dominants de cette circonscription qui intègre des villages très connus comme Rivière-du-Rempart, Piton, Mapou, L'Amitié, Plaine-des-Papayes, L'Espérance Trébuchet, Poudre d'Or Hamlet, Barlow, Amaury et Roches-Noires notamment. 

La dernière fois qu'une élection partielle s'est déroulée dans cette circonscription numéro 7, c'était le 21 décembre 2003. L’élection anticipée s’était tenue à cette date pour pourvoir le siège laissé vacant par sir Anerood Jugnauth, qui avait démissionné comme Premier ministre et député pour rejoindre le château du Réduit et le fauteuil de Président de la République. Sir Anerood Jugnauth avait ainsi cédé sa place de Premier ministre au leader du MMM, Paul Bérenger, aux termes d'un accord électoral à l'israélienne entre le MSM et les mauves. L’accord prévoyait un partage du poste de Premier ministre entre sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger. L'ex-leader du MSM devait occuper ce poste durant 3 ans et le leader du MMM durant les deux dernières années du mandat de l'alliance MSM/MMM à l’époque au pouvoir.

C'est Rajesh Jeetah du Parti Travailliste qui avait remporté cette élection partielle au numéro 7, devançant facilement Prakash Maunthrooa de la défunte alliance MSM/MMM. Rajesh Jeetah avait en effet recueilli 16 290 voix, soit 51,53 % du suffrage, alors que Prakash Maunthrooa, aujourd'hui conseiller du Bureau du Premier ministre, avait obtenu seulement 13, 682 voix. 

Par ailleurs, aux dernières législatives en décembre 2014, c'est l'alliance Lepep qui avait remporté les trois sièges dans cette circonscription, avec le trio gagnant, sir Anerood Jugnauth, Vishnu Lutchmeenaraidoo et Ravi Rutnah. 

Lors des élections générales en 2010, l'alliance PTr-MSM-PMSD avait aussi remporté les trois sièges mis en jeu. Prateebah Bholah, Balkissoon Hookoom et Deva Virasawmy avaient battu sèchement les candidats de l'alliance MMM-UN-MMSD.

Aux législatives de 2005, l'alliance sociale avec le PTr comme tête de locomotive, avait facilement remporté les trois sièges à pourvoir dans la circonscription Piton/Rivière-du-Rempart avec le ticket Balkissoon Hookoom, Dhanraj Boodhoo et Mahen Gowreesoo. Ces derniers avaient gagné la bataille électorale contre les trois candidats de l'alliance MSM/MMM, en l'occurrence Usha Jeetah, Jai Prakash Meenowa et Rajanah Dhaliah.

Autre fait marquant du numéro 7 : sir Anerood Jugnauth a été élu en huit occasions dans son fief. La seule fois où il a mordu la poussière à Piton/Rivière-du-Rempart c'était aux législatives de 1995, remportées par l'alliance PTr-MMM (60-0). 

Bien que la circonscription Piton/Rivière-du-Rempart soit considérée comme un terrain politique favorable à sir Anerood Jugnauth, cette circonscription n'est pas totalement acquise ni au MSM, ni au PTr même lorsque ces deux formations sont en alliance avec d'autres partis de l'échiquier politique.

Les résultats rappelés plus haut démontrent que cette circonscription peut basculer d'un camp politique à un autre. Qui remportera la prochaine élection partielle au numéro 7 ? Les paris sont ouverts.

" "

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !