People

Anju Bheekun : petite esthéticienne devenue grande !

Anju Bheekun Anju Bheekun, à droite, veut avant tout, que ses clients sortent du salon avec satisfaction. 

Enfant déjà, elle aimait coiffer et maquiller ses proches. Toujours passionnée par l’esthétique et animée d’un esprit d’entreprise, Anju Bheekun a créé son empreinte. Depuis huit ans, son salon ‘Anju Stylish’, à Goodlands, est une référence dans la région.

Coupes, coiffures, coloration, soins du visage, manucure, pédicure, épilation… ‘Anju Stylish’ propose toute une gamme de soins de beauté depuis des années. Le salon d’Anju Bheekun, qui compte quatre employées, est unisexe.

La passion pour la coiffure et le maquillage date de son enfance. Elle était toujours heureuse d’aider ses proches à se coiffer et se maquiller. « J’aimais cela. En sus, cela me procurait une immense satisfaction ». Ni une, ni deux, après le secondaire, Anju s’inscrit pour des cours dans le domaine de l’esthétique. « Parallèlement, j’étais agent pour une compagnie d’assurances, mais après mes formations, j’ai travaillé dans différents salons de coiffure pendant deux ans, raconte-t-elle. La passion et les cours ne suffisent pas : c’est la pratique qui fait l’expérience. Elle est primordiale ! »

Cadeau d’anniversaire

Après son mariage et avec l’aide de son époux, Anju inaugure son salon d’esthétique à Goodlands. « D’ailleurs, c’est mon mari qui m’a encouragée à le lancer. Il est Graphic Designer à son compte et il a pu me convaincre qu’être son propre patron comportait d’énormes avantages. » Et comme cadeau d’anniversaire, son cher et tendre lui offre un salon entièrement équipé. Qui dit mieux ?

à ce jour, l’esthéticienne se dit satisfaite des activités et du bon déroulement de son business. « En huit ans, j’ai réussi à fidéliser une grande clientèle et la compétition ne me fait pas peur, lance-t-elle. Je me démarque grâce à mon accueil et au traitement de la clientèle. Tout le monde est différent avec des besoins spécifiques. Il faut les comprendre et faire de notre mieux pour qu’ils sortent satisfaits du salon. »

Anju Bheekun confie prendre en compte le rapport qualité/prix.  « J’offre des soins et des services selon le budget des clients et pour les fidéliser, je leur offre une carte, explique-t-elle. Par exemple, à chaque visite au salon, ils ont des points et, à la troisième visite, ils commencent à bénéficier de remises ou de soins gratuits. » Son futur projet demeure l’ouverture d’un deuxième salon à Grand-Baie.


Forte demande chez les hommes

Si les femmes sont nombreuses à aller dans un salon pour se faire belle, les hommes ont de plus en plus tendance à prendre soin d’eux. C’est ce qu’observe l’entrepreneure. « Il a une forte demande pour les soins esthétiques chez les hommes, fait-elle ressortir. Les soins de visage et des cheveux ainsi que l’épilation sont très prisés. »

Vie personnelle

Mariée depuis 10 ans, Anju vit à Grand-Baie.  Si elle arrive à gérer un métier qui demande beaucoup de temps, c’est grâce au soutien de son mari. « Je me déplace aussi à domicile, surtout pendant le week-end, pour maquiller et coiffer les mariées. J’ai la chance d’avoir des membres de famille, dont mes beaux-parents, qui me comprennent et qui me soutiennent toujours. »