Actualités

Anil Gayan : «Il ne faut pas mettre en péril l’indépendance du judiciaire»

Anil Gayan

« Nous devons préserver l’indépendance du judiciaire et nous ne devons pas mettre cela en péril », a soutenu le ministre du Tourisme, Anil Gayan. Les membres du  judiciaire, dit-il, vont être exclus pour le moment des exigences de la loi concernant la déclaration des avoirs jusqu’à ce qu’il y ait une instance qui leur inspire confiance. Le judiciaire étant une institution importante, il faut tenir compte de ses préoccupations.

Il a affirmé que Maurice n’est pas le seul pays où la déclaration des avoirs du judiciaire est discutée afin de déterminer à quelle instance il peut le faire. Il a cité l’exemple de l’Inde et des États-Unis. Il a expliqué que la loi concernant la déclaration des avoirs est une question dynamique et qu’il faut s’attendre qu’il y ait des amendements à chaque fois, car à l’avenir les avoirs peuvent avoir une autre définition.

La déclaration des avoirs doit se faire à une institution. Il est important de débattre du sujet de façon dépassionnée, a-t-il ajouté. Anil Gayan a aussi évoqué la sécurité des membres du judiciaire, particulièrement si leurs avoirs doivent être rendus publics. Selon lui, la déclaration des avoirs doit se faire, mais il faut bien choisir l’instance qui soit crédible et qui pourra la gérer et déterminer s’il y a un enrichissement douteux.

La question du conflit d’intérêts a aussi été abordé par Anil Gayan, qui a soutenu que nul n’en est immunisé. Mais il a soutenu que le judiciaire doit créer un environnement qui inspire une grande confiance et à l’abri de tout conflit d’intérêts, car Maurice est un petit pays où « tout le monde se connaît. » Il considère que même si la perfection n’existe pas, Maurice doit être en conformité concernant les règlements pour lutter contre la corruption.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective