Live News

Angus Road : le PM annonce des poursuites contre Boolell, Bérenger, Bhadain et un journal 

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth avait à maintes reprises, déclaré qu’il allait fournir des explications sur le dossier Angus Road. Le chef du gouvernement a réuni la presse ce vendredi après-midi 27 novembre. 

D’emblée, Pravind Jugnauth a indiqué qu’il a fourni des documents à l’Icac (Independent Commission Against Corruption) concernant cette affaire, mardi 24 novembre. Ce sera à l’Icac de décider de la marche à suivre, a souligné le PM. 

Selon Pravind Jugnauth, il y a un «complot» à son encontre de la part de certains membres de l’opposition ainsi qu’un quotidien. Le chef du gouvernement a, à plusieurs reprises déclaré que ce sont des faussetés et que des allégations sont circulées en vue de « ternir » sa réputation ainsi qu’à l’encontre des membres de sa famille. 
Pravind Jugnauth a annoncé qu’à partir du lundi 30 novembre, la bataille légale sera enclenchée. Plusieurs personnes, dit-il, devront faire face à la justice. Parmi : le leader de l’opposition, Arvin Boolell, un quotidien, Roshi Bhadain ainsi que Paul Bérenger. 

Le Premier ministre a tenu à répondre à « deux allégations » à son encontre concernant l’achat de terrain. 
Premièrement, Pravind Jugnauth a affirmé « zot fer enn premye alegasion ki mo finn gayn terin 20 miyion roupi an kado ek apre vinn dir ki mo finn fer peyman dapre zot 3,5 miyon an kash an 2002 ek mo finn commet enn ofans an kash ».  

Le Premier ministre, affirme que ce sont des faussetés. Les paiements, dit-il, ont été effectuées en 1999 et 2000. « An 1999 ek 2000, mo finn efektue peyman a Bel Air Sugar Estate pou aste enn terin. Bel Air Sugar Estate pa finn respeke so langazman ek vann le terrain a enn tiers personn », s’est défendu Pravind Jugnauth.  

Le Premier ministre de poursuivre : « lerla Bel Air Sugar Estate ofer pou vann mwa enn lot terin, ki mo aksepte. Me sa terin-la li form parti de enn gran lot ek donk ti bizin fer enn eksizion ek pou fer sa Bel Air fer enn aplikasion al minisipalite Vacoas Phoenix pou kav fer enn distraksion. Apre ki prosedir finn konplete ek Bel-Air ginn aksepte pou sign kontran an 2007, lerla monn pey 3 miyon roupi ankor ». 

Selon Pravind Jugnauth, 18 ans après, Arvin Boolell a brandi cinq reçus à l’Assemblée nationale, « ki montre ki swadizan an 2002, mo tinn pey kash ». Pravind Jugnauth d’affirmer que « less mo redir li klerman, li absoliman pa vrai, mo redir ki bann peyman tinn fer an 1999 et en 2000 ».

Pravind Jugnauth réclame au passage les reçus originaux. Le chef du gouvernement affirme que des reçus qui ont été circulés « mo note ki pena okenn tanpon de Bel Air. Pena nanie ki sertifie ki sa bann resi la inn tire par Bel-Air ». 
Pravind Jugnauth a aussi affirmé que : « depi fevrier 2002 ziska nov 2002, mo tousel inn aster terin ou mo tousel kinn fer transaksion sipozeman ». Il dit détenir des preuves « irréfutables » pour démontrer que tel n’est pas le cas. 

La deuxième allégation, selon Pravind Jugnauth, concernant l’achat d’un terrain par Alan Govinden. « li aste enn terin li pey Rs 20 million. Terin finalman fer kontra, met lor nom mo 2 zanfan, donk monn gayn sa kado. Sa se enn alegasion, anfin ena plis ki sa ein ». 

Pravind Jugnauth devait faire l’historique de l’affaire. « Misie Loganaden li depoz 20 miyon roupi a bel air sugar estate avec lintantion pou aste enn terrin, an 2008, li deside pou pa aster, terin, li deside pou pa al de lavan, li fer mwa kone li pa pou al de lavan,et mo deside pou aste terin la. An 2008, missie Loganaden et mwa nou fer enn lacte notarie, kot mo angaz mwa pou pey misie Loganaden 20 miyon roupi. An 2008 mo pey les fre du noter, ek noter donn mwa resi pou peyman de sa lacte notarie- la. Par la suite, fer enn kontra de vante ant Bel Air Sugar Estate ek mwa, kot efektivman met terin lor nom mo 2 zanfan, ek dapre lacte notarie inn fer an 2008, mo bizin pey monsieur Govinden 20 miyon roupi. Mo fer bann peyman a traver transfer banker, le dernye peyman fer le 4 septam 2013, ki konplete totalite de ranboursman de Rs 20 miyon. Monn pey ek mo kass, la totalite, se bann prev irefitab». 
Selon le chef du gouvernement ceux qui cherchent à nuire à sa réputation l’ont fait car « ils ont perdu les dernières élections générales. « zot kone mo ena enn manda de sink an. Zot kone zot pou dan lopozision pandan sink an. Zot desespere.  Zot pa kapav atan. Sa kalite manigans la se pa premyer fwa ki arive sa. Anver mwa mo pe dir », affirme Pravind Jugnauth. 

Plus de détails en vidéo

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !