Live News

Andy Bibi recherché pour le meurtre de Cottage - Cindy Bibi : «Mon fils m’a dit : ‘Mama, monn fer enn erer’»

Cindy Bibi Cindy Bibi, la mère du suspect.Ashley Andy Bibi est toujours recherché par la police criminelle. En médaillon, Chamonee Gonoo était très appréciée à Cottage.

C’est une mère désemparée. Depuis le 15 février, Cindy Bibi ne ferme plus l’œil. Son fils aîné Ashley Andy, 19 ans, est recherché par la police criminelle à travers l’île. Il est le suspect principal du meurtre de Chamonee Gonoo, 68 ans, à Cottage. Ses enfants et elle ont dû quitter le village de Cottage pour trouver refuge chez des proches. Deux jours après ce crime, son fils lui aurait dit : « Mama, monn fer enn erer ».

«Mon fils n’est pas mauvais… C’est juste qu’il n’a pas eu une vie facile », lâche Cindy Bibi, 37 ans, la mère d’Ashley Andy. Le jeune homme, qui est l’aîné de la famille, est recherché pour le meurtre de Chamonee (Ishwaree) Gonoo, commis le 15 février, à Cottage, dans le Nord. « Auparavant, nous habitions Bois-Marchand. À l’âge de deux ans, Andy a contracté une forte fièvre. Il a dû être admis à l’hôpital et il est devenu épileptique. Ses crises ont commencé à partir de ce jour », se souvient-elle.

Le petit avait besoin de soins particuliers. « Il était maladif. Ses crises étaient fréquentes. Il s’est souvent retrouvé à l’hôpital et je restais à son chevet », poursuit la mère. Andy n’a pu compléter ses études. La famille est allée s’installer à Cottage.

À l’âge de 11 ans, Andy a vécu un drame. « Nous revenions d’une fête à Bois-Marchand. Avec mon époux et les enfants, nous attendions une voiture sur l’autoroute pour rentrer à la maison à Cottage, mais un véhicule nous a foncé dessus. Nous avons juste vu les phares. Mo mari inn pous nou, me vehikil la inn bat ar li. Cela s’est passé sous les yeux d’Andy. Mon époux n’a pas survécu. Ce drame a marqué Andy, car il était traumatisé », poursuit Cindy.

« Li bizin bwar medsinn pou li kalme »

Au fil des années, l’état de santé du jeune homme ne s’est guère amélioré. « Li bizin bwar so bann medsinn pou li kalme », dit la mère. Alors qu’il est âgé de 16 ans, Andy connaîtra ses premiers démêlés avec la justice. « Il avait volé une motocyclette à Cottage. Il a été arrêté et a passé trois semaines au Rehabilitation Youth Centre (RYC). Il s’est bien conduit au centre. » Depuis ce jour, dit-elle, « tou vol ki ena dan landrwa zot dir mo garson mem kinn fer sa. De fwa linn met dife kot nou ek kot enn matant », se désole-t-elle.

Le jeune homme travaillait avec ses oncles sur des chantiers de construction. Il a cessé de travailler tout récemment. Jeudi 15 février, jour du drame, Andy avait quitté la maison pour se rendre à Bois-Marchand. « Il m’a dit qu’il allait rendre visite à sa grand-mère. Je suis allée travailler. à mon retour, je l’ai cherché, mais Andy n’était pas là », se souvient Cindy.
Selon la mère, c’est dans la soirée qu’elle a appris que Chamonee Gonoo avait été assassinée. « Je me rendais à la boutique. Il y avait un attroupement devant le domicile de la vieille dame. Ses proches ont été alertés. D’aucuns disaient que c’était Andy qui avait tué la dame. Je lui ai téléphoné, il m’a dit que ce n’était pas lui. »

Le lendemain, la mère a rappelé son fils. « Je lui ai dit que la police le cherchait et qu’il valait mieux qu’il se rende pour s’expliquer. Je lui ai dit de venir chez une tante à Cottage samedi. » C’est ainsi que le samedi 17 février, Cindy est allée voir son fils. « Je voulais l’entendre de sa bouche. Je voulais qu’il me le dise en face. Monn demann li : ‘Andy, toi kinn fer sa ?’ Linn bess so latet, so larm inn koumans koule. Linn dir mwa: ‘Mama, monn fer enn erer’. Nou finn dir li nou al la polis », raconte la mère d’Andy, avec tristesse.

Alors que ses proches s’apprêtaient à le conduire à la police criminelle, « bann jeep ek ban motosiklet lapolis inn vini. Banla ti pe rod Andy. Bann lapolis la inn met enn revolver lor latet mo bofrer. Kan Andy inn trouv sa, linn per. Lerla linn sove », nous dit-elle. Depuis, elle n’a plus eu de ses nouvelles. « Li pa pe servi portab. Mo demann li vinn get nou. Ena lezot dimoun pe rod li, tansion ariv li kiksoz. Fode limem rakonte ki linn fer. » Entre-temps, les recherches se poursuivent.


Un vol qui a mal tourné

Jeudi 15 février. Le corps sans vie de Chamonee (Ishwaree) Gonoo, âgée de 68 ans, est retrouvé à son domicile. Elle portait une blessure au cou. C’est un de ses neveux qui a fait la découverte macabre vers 19 h 30. La vieille dame vivait seule et sa fille, qui n’avait pu lui parler quand elle a essayé de l’avoir au téléphone, a demandé à ses proches qui habitent Cottage, d’aller aux nouvelles. Selon certains renseignements, le voleur a été surprise dans la maison par la retraitée. Il l’aurait ensuite agressée à l’arme blanche avant de prendre la fuite.


Le portable de la victime

Par ailleurs, dans le sillage de l’enquête de la brigade criminelle, une dénommée Francessca Jean, une habitante de Bois-Marchand âgée de 47 ans, a été appréhendée. Elle était en possession du portable de Chamonee Gonoo. Elle est sous le coup d’une accusation provisoire de possession d’objet volé.