Live News

Anciens positifs : le délai de vaccination passe à un mois au lieu de quatre

Actuellement, si une personne est testée positive, il doit attendre quatre mois avant de pouvoir se faire vacciner à nouveau. Ce délai sera revu pour passer à un mois seulement. Le High Level Committee a ratifié, lundi, les recommandations d’un comité d’experts en la matière.

Le comité d’experts s’était réuni durant la journée pour finaliser les recommandations aux membres du High Level Committee sur la Covid-19 qui se sont rencontrés en fin d’après-midi. Un communiqué devrait être émis mercredi pour en avertir la population. Un règlement est en préparation dans ce sens pour officialiser la chose.

La rationalité derrière cette décision est de faire en sorte qu’un maximum de personnes puissent recevoir une booster dose de vaccin contre la Covid-19 d’ici le 19 février. C’est à cette date que le règlement (interdisant à toute personne qui n’est pas « fully vaccinated » d’accéder à certains lieux) entre en vigueur. Pour rappel, l’échéance du 15 janvier pour recevoir un booster afin d’être considéré comme étant « fully vaccinated » avait été repoussée au 19 février. Cela à la demande de différentes instances, dont Business Mauritius, mais aussi des syndicats de la Fonction publique, des pompiers et de la police.

À lundi, 263 925 personnes avaient déjà reçu leur dose de rappel alors que 923 226 ont eu leur deuxième dose. En d’autres mots, 659 301 personnes devraient avoir reçu leur booster dose d’ici le 19 février. Il faut cependant faire une exception pour ceux qui ont eu leur seconde dose dans un laps de quatre à six mois avant le 19 février. Entre les deux doses, il faut en effet attendre un minimum de quatre mois. La règlementation accorde déjà deux mois supplémentaires à ces personnes pour se faire vacciner.

Un problème majeur se posait cependant. Plusieurs centaines, voire milliers de personnes, s’étaient auto-dépistés à l’aide d’un kit acheté en pharmacie.

Alors que la loi oblige toute personne de déclarer son état de patient positif à la Covid-19 aux autorités sanitaires, sous peine d’un emprisonnement ne dépassant pas cinq ans et d’une amende maximale de Rs 500 000, beaucoup ne l’ont pas fait. Et ceux testés positifs il y a moins de quatre mois n’étaient donc pas éligibles à une dose de rappel. Comme ils ne disposaient pas de certificat médical attestant la date à laquelle ils avaient été testé positifs, cela représentait donc un casse-tête pour eux comme pour les autorités qui ne souhaitent pas se retrouver dans une situation selon laquelle il faut imposer des amendes à des gens qui ne veulent pas se faire vacciner avant ce délai de quatre mois.

« Médicalement, il n’y a aucun problème pour qu’une personne qui a été testée positive il y a un mois subisse une dose de rappel. On a donc décidé de ramener ce délai de quatre mois à quatre semaines seulement », explique une source au niveau du High Level Committee.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !