Economie

Analyse économique : le GM sera-t-il généreux avant les élections ?

canne a sucre

À seulement 14 mois de la fin du mandat du présent gouvernement, la population et des opérateurs économiques pourraient obtenir davantage de privilèges. Mais cela aura un impact sur les fonds de l’État, selon Fitch Solutions dans sa dernière analyse sur l’économie mauricienne.

« Les élections générales, prévues pour 2019, comportent quelques risques budgétaires modérés », affirme Fitch Solutions Macro Research dans un document en date du 19 octobre. « En 2018, le gouvernement a présenté un budget expansionniste, a augmenté les mesures de soutien aux revenus – incluant l’introduction d’un impôt négatif et une hausse dans le salaire minimal – et a revu à la hausse les subventions au secteur agricole. »

Le mandat du présent gouvernement se termine en décembre prochain. Si le régime va au bout de son mandat, il présentera un cinquième budget couvrant l’année fiscale se terminant au 30 juin 2020. Pour l’année en cours, les dépenses de l’État sont estimées à Rs 133,8 milliards contre Rs 122,3 milliards pour la précédente période. Selon les annexes au Budget 2018-2019, les dépenses passeraient à Rs 136,7 milliards.

Dans son analyse, Fitch Solutions cible l’agriculture comme un secteur qui pourrait bénéficier de la manne gouvernementale. Les auteurs mettent en avant la récente annonce du Premier ministre Pravind Jugnauth à l’effet que l’allocation d’hiver passerait de 50 sous le kilogramme à 75 sous le kilogramme pendant cette période. Cette hausse s’ajoute aux « généreux subsides  » accordés à l’industrie sucrière et à la pêche dans le budget 2018-2019.

« À l’approche des élections de 2019, il est probable que le gouvernement persiste avec de telles mesures populaires. En effet, au vu nos attentes concenrnant le prix des produits pétroliers et avec les vents contraires dans le secteur sucrier, les autorités seraient sous pression et étendraient davantage le soutien financier »,  est-il dit dans le document.

Dans les perspectives des législatives, Fitch Solutions fait ressortir que le gouvernement pourrait perdre du soutien... dans le sillage de la ratification d’un accord de libre échange avec la Chine. Cet accord serait source de mécontentement social. « Although we expect that the free trade agreement will bring medium-term economic benefits for Mauritius (…), we note that closer economic and political ties with China have proved contentious in other Indian Ocean states such as the Maldives », observent les auteurs.