People

Amrith Mohun : de la menuiserie à l’aluminium 

Amrith Mohun Amrith Mohun propose aussi des sorties en mer.

Après avoir exercé le métier de menuisier pendant plus de 20 ans, Amrith Mohun, un habitant de Goodlands, a dû abandonner son travail à cause d’un problème de santé. Pour assurer sa survie, il s’est lancé dans la fabrication de produits en aluminium. Retour sur son parcours.  

Sa spécialité : la fabrication de portes et fenêtres en aluminium.  Selon Amrith Mohun, le secteur de l’aluminium est quelque peu saturé à Maurice. Malgré cela, il a osé se lancer dans ce domaine. Mais, pour assurer la continuité, il  devait se différencier. « Ainsi, je mise toujours sur l’innovation et la créativité. Aujourd’hui, je fais aussi des meubles en aluminium.  Tables, lits, meubles de cuisine, buffets, coiffeuses sont quelques produits que je fabrique avec l’aluminium », fait-il ressortir.  D’ailleurs, il soutient qu’il y a une forte demande pour les meubles en aluminium à Maurice.  En outre, il  travaille aussi avec d’autres métaux pour fabriquer des antivols. 

Si aujourd’hui Amrith Mohun s’est spécialisé dans le domaine de l’aluminium, c’est suite à des problèmes de  santé. «  Dans mon jeune âge je travaillais comme menuisier dans mon propre atelier.  Mais au fil des années, j’ai commencé à avoir des problèmes respiratoires. Le vernis et le disolvant que j’utilisais me rendaient encore plus malade », explique-t-il. Cependant, il n’est pas resté les bras croisés. Il fallait trouver un moyen pour assurer le revenu familial.   «   Il y a dix ans, l’aluminium a commencé à prendre de l’ampleur surtout dans la construction des nouvelles maisons. Je me suis dit : pourquoi ne pas me lancer dans ce domaine », poursuit-il.  

Il y a une forte demande pour les meubles en aluminium.
Il y a une forte demande pour les meubles en aluminium.

En regardant un ami travailler, il assure avoir appris les techniques en un jour seulement. 
Avec un investissement de Rs  100 000, il a converti son atelier de menuiserie en un atelier d’aluminium. «  Aujourd’hui, je me sens beaucoup mieux », dit notre interlocuteur.  Petit  à petit, il a réussi à se créer une clientèle. Cependant, comme toute activité,  ce secteur comporte aussi des défis.  «  Depuis deux ans, je travaille seul. Les jeunes ne veulent plus faire ces métiers.  Suite à un manque de main-d’œuvre, je ne peux pas prendre de  grandes commandes », ajoute Amrith Mohun. 

Le projet qu’il tient désormais à cœur est l’ouverture d’un magasin spécialisé dans la vente des meubles en aluminium. «  Comme on a déjà des magasins qui vendent des meubles en bois, je n’ai jamais vu un seul qui soit spécialisé en aluminium.  C’est ce que je veux proposer aux Mauriciens », dit-il. Mais pour cela, il lui faut un investissement énorme. «  Il faut au moins Rs 5 millions pour pouvoir réaliser ce projet. Il faut avoir un stock suffisant pour faire fonctionner le magasin », dit l’entrepreneur.

Des tours à l'îlot Bernache 

Marié à Sunita, Amrith Mohun est  père de trois enfants âgés de 22, 20 et 19 ans. Pour lui, dépendre uniquement des activités de l’aluminium n’est pas suffisant. Ainsi, après avoir obtenu son permis, il propose depuis trois ans des tours dans son bateau à l’îlot Bernache. « Je peux transporter une douzaine de personnes. La plupart de mes clients sont des Mauriciens », dit-il. Question prix : il faut compter Rs 200 par personne pour le transfert et entre Rs 800 et Rs 1 000 par personne (transfert + déjeuner).