Défi Zen

Amiirah Sheriff: Un garçon manqué devenu maquilleuse

Amiirah Sheriff
Le maquillage n’a plus de secret pour Amiirah Sheriff. Ses doigts de fée ont bâti sa réputation  et elle est aujourd’hui très sollicitée pour les grands défilés de mode. Elle revient sur les cinq évènements qui ont marqué sa vie. [blockquote] « Je ne connaissais rien de l’univers de la mode. Comme j’étais un  garçon manqué, je ne m’étais jamais maquillée. Mais petit à petit, le monde de la beauté m’a m’attirée et est devenu ma passion ». [/blockquote]

5 Événements phares

1. La découverte

Il y a six ans, Amiirah Sheriff voit son rêve s’écrouler comme un château de sable. Elle qui nourrissait l’idée de pouvoir être animatrice à la radio, n’arrive pas à se frayer un chemin dans le domaine.  Mais sa voie sera tout autre. Un jour, cette habitante de Terre-Rouge fait la rencontre d’une Américaine chez sa tante, coiffeuse de profession. « Elle m’a alors initiée à l’art du maquillage. Je ne connaissais rien de l’univers de la mode. Comme j’étais un  garçon manqué, je ne m’étais jamais maquillée. Mais petit à petit, le monde de la beauté m’a m’attirée et est devenu ma passion », raconte-t-elle. Elle décide de se lancer. Elle entame ainsi des études en Beauty Therapy et décroche son diplôme trois ans plus tard.

2. Premier défilé de mode

En 2013, Amiirah souhaite montrer son talent de maquilleuse aux Mauriciens. Elle décide d’organiser son premier défilé de mode. « L’événement s’intitulait ‘Structure Meets Elegance’. C’est mon ami d’enfance, Azhar Ackbar, qui présentait ses créations. Chacune de ses robes était inspirée de l’architecture de bâtiments. C’était un défi que je voulais relever », dit-elle. La jeune femme maquille six mannequins ce soir-là. « Ce défilé n’était apprécié que par les gens venus profiter de la Happy Hour. L’événement a été, toutefois, très bien accueilli et m’a poussée à faire d’autres défilés. Aujourd’hui, le public se déplace pour voir mes œuvres et pas uniquement pour apprécier une soirée de détente. C’est très encourageant », ajoute-t-elle.

3. L’ère de Barbie

2014.  En papotant avec quelques-unes de ses clients, Amiirah a l’idée d’un autre défilé. « Enfants, adolescentes et adultes étaient tous intéressés par le monde fantastique de Barbie. La poupée de Mattel est réputée pour son maquillage et son élégance. Il n’y avait pas mieux comme inspiration », se souvient notre interlocutrice.  Elle organise Le Barbie Fashion Show. Une petite première dans le monde du maquillage à Maurice. « Ce défilé sera un succès », raconte-t-elle.

4. Ouverture de son salon

Comme un oiseau qui fait son nid petit à petit, Amiirah bâtit sa réputation de ‘make up artist’. Sa liste de clients s’allonge. Elle décide alors d’ouvrir un institut dédié au maquillage à Plaine-Verte. L’entreprise a aujourd’hui cinq mois. « J’ai moi-même fait toute la décoration du salon. Cet emplacement me permet d’accueillir mes clientes dans les meilleures conditions possibles et d’établir de nouveaux contacts », dit-elle.

5. La voiture de ses rêves

Il y à peine deux semaines, Amiirah s’est offert un cadeau. Elle attendait ce moment-là avec impatience. Elle a une nouvelle voiture. « J’ai été toujours fascinée par la Nissan Juke. Quand l’occasion s’est présentée, j’en ai tout de suite profité. Grâce à mon métier de ‘make up artist’, j’ai pu m’offrir la voiture de mes rêves », se réjouit-elle.
Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !