Live News

Amendements proposés à l’«IBA Act» : «On force les journalistes, pour la première fois, à révéler leur source d’information», affirme Rajen Narsinghen

« On force les journalistes, pour la première fois dans les annales, à révéler leur source d’information ». Réaction de Rajen Narsinghen, chargé de cours en droit à l’université de Maurice. Il était l’un des invités de l’émission « Au Cœur de l’Info », ce après-midi, lundi 22 novembre, sur Radio Plus. Les amendements à l’« IBA Act » que le gouvernement compte introduire étaient au cœur des débats. 

Demain mardi 23 novembre, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, introduira l’Independent Broadcasting Authority (Amendment) Bill en première lecture à l’Assemblée nationale.

Selon Rajen Narsinghen, le clause 18 (a) de ce projet de loi est « extrêmement dangereux », ajoutant que le droit qu’a un journaliste de protéger sa source est « un droit qui a été respecté pendant des siècles en Europe » et que ce droit est présent « implicitement » dans l'article 12 de la Constitution.

L’ancien président de l’Independent Broadcasting Authority, Me Ashok Radhakissoon, qui était également invité sur le plateau de Radio Plus, est du même avis. 

On touche à une « pierre angulaire » du journalisme, selon lui. Il estime que ceux susceptibles de divulguer des informations ne voudront plus le faire.

L’Independent Broadcasting Review Panel, qui aura des pouvoirs et un fonctionnement s’apparentant à un tribunal, a été qualifié de « lespes tribinal » par Rajen Narsinghen. 

Ce dernier précise qu’il y aura des « nominés politiques » sur ce « Review Panel ». Même si ce panel sera présidé par un avocat ayant plus de cinq ans d’expérience, cela ne garantit pas son indépendance, selon lui. Il ajoute que l’Independent Broadcasting Review Panel alourdira les mécanismes de justice.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !