Live News

Amendements à l’IBA Act : un «signe de faiblesse» de ce gouvernement, selon Neena Ramdenee

Les amendements à l’Independent Broadcasting Authority (IBA) Act que le gouvernement compte introduire, font encore débat.

Neena Ramdenee du People's Voices Network et secrétaire générale du Mouvement patriotique (MP) est montée au créneau ce jeudi après-midi 25 novembre lors d’une conférence de presse en compagnie de l’ONG Smart Citizen et de la Plateforme Citoyenne.

Elle est d’avis que ces amendements proposés à l’IBA Act sont un signe de faiblesse de ce gouvernement. « Kifer li bizin vinn met enn mask, kifer li bizin vinn met enn fermtir ekler lor nou labous ?, s'interroge Neena Ramdenee.

Elle se dit également « inquiète ». La secrétaire générale du MP est d’avis que  la liberté à la parole est « complètement bafouée ». Et de poursuivre que demain 26 novembre marque le Black Friday, or, « pou mwa se enn Black Friday pou nou demokrasie », car demain soir, les amendements à ce projet de loi, seront votés, affirme Neena Ramdenee. Ce qui est très grave, poursuit-elle.

Elle estime qu’il y a plutôt urgence dans notre pays à soigner les gens qui sont contaminés à la Covid-19. Il y a une moyenne de 25 personnes qui meurent par jour, affirme-t-elle.  

La secrétaire du MP se dit vraiment « dégoutée » et « en colère ». Neena Ramdenee estime qu’il faut un « wake-up call » des ONG, des partis politiques, syndicalistes entre autres.

Soulignons que l’Independent Broadcasting Authority (Amendment) Bill a été présenté en première lecture par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, au Parlement, mardi 23 novembre. Les amendements visent à permettre à l’Independent Broadcasting Authority de bénéficier d’un arsenal légal renforcé pour sanctionner les radios privées.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !