Live News

Amendements à l’IBA Act – Trilock Dwarka : «Il aurait fallu une commission de réflexion»

Trilock Dwarka

Avec ces amendements, le gouvernement fonce dans la mauvaise direction, estime Trilock Dwarka, ancien président de l’IBA. « Le gouvernement aurait dû approfondir la démocratie audiovisuelle » au lieu de restreindre l’espace démocratique.

Il trouve aussi « très suspect » le timing de ce projet de loi. Il est d’avis que « réduire la durée du permis, en la faisant passer de trois ans à un an, est un problème, car ailleurs, à l’étranger, les radios ont des licences pour cinq, dix ou vingt ans ».

Il est aussi d’avis que « le gouvernement doit accepter la réalité des mauvaises nouvelles » et ne doit pas punir le messager. Parlant des amendements, il trouve « extrêmement grave » que les journalistes puissent être amenés à révéler leurs sources. « La protection des sources est un pilier dans le travail journalistique. C’est une condition sine qua non pour exercer le métier de journaliste. »

Il estime qu’une « commission de réflexion et de concertation pour évoluer vers cette société de dialogue aurait peut-être été nécessaire pour éviter des dérives ».

Avec ces amendements, le gouvernement fonce dans la mauvaise direction, estime Trilock Dwarka, ancien président de l’IBA. « Le gouvernement aurait dû approfondir la démocratie audiovisuelle » au lieu de restreindre l’espace démocratique.

Il trouve aussi « très suspect » le timing de ce projet de loi. Il est d’avis que « réduire la durée du permis, en la faisant passer de trois ans à un an, est un problème, car ailleurs, à l’étranger, les radios ont des licences pour cinq, dix ou vingt ans ».

Il estime qu’une « commission de réflexion et de concertation pour évoluer vers cette société de dialogue aurait peut-être été nécessaire pour éviter des dérives ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !