Techno

Aménagement intérieur : NES Solutions Co., l’avis et la vie à 240 volts

Nasser Maunick Le courant passe bien entre Nasser Maunick et le métier d’électricien.

Avec le progrès, la baisse dans le coût des équipements et services, la technologie accompagne le Mauricien à chaque pas dans son quotidien. L’installation de ces appareils – du câblage électrique au réseau informatique - l’entreprise en a fait sa spécialité dans un environnement concurrentiel où « le plombier est aussi l’électricien ».

Une maison de rêve, version futuriste. Câblage électrique sans que le crépissage ne s’écroule sous la perceuse. Une centrale pour une faute (lézard et insectes oblige). Un réseau informatique courant du rez-de-chaussée à l’étage. L’Internet haut débit relayé dans chaque recoin. En termes de bureaux, on pense au même niveau de professionnalisme. C’est ce qu’offre NES Solutions Co. Limited, dont le directeur est Nasser Maunick a fêté ses 35 ans le 25 décembre.

Dans un entretien, notre interlocuteur, marié et père de deux enfants, explique à quel point le Mauricien moderne est friand de nouvelles technologies, sa précipitation à l’intégrer dans son environnement résidentiel mais… à un moindre coût, qui, comme va l’adage local… « bon marse kout ser. »

Si Nasser Maunick s’est connecté à ce monde et où le courant passe bien, il le doit à l’influence familiale. Car son père est électricien dans la Fonction publique, un homme pour qui les réseaux des bâtiments publics ne peuvent cacher secrets et mauvaises surprises. Ainsi, dès son jeune âge, il s’abreuve – donc en théorie – de la journée de travail de son père sur les différents chantiers de l’État, pendant les vacances. Il y a pris goût au métier. Il décide d’y faire carrière.

Mais opérer et augmenter ses connaissances sur le tas, le jeune Nasser n’en a pas voulu. L’apprentissage se fait sur les bancs de l’école, côtés théorique et pratique. En parallèle à ses études secondaires, il suit des cours en technologie informatique. Après avoir bouclé ses études à l’Islamic Cultural College, Port-Louis, il accumule les certificats et diplômes auprès des institutions éducatives publiques et privées, lui donnant un bagage académique tant en électronique, informatique, électrique et une connaissance de logiciels, utile dans l’exécution des projets.

Agir en tant que consultant et professionnel certifié a un revers de la médaille qui se nomme argent. « J’ai en tête ce client qui avait des décharges électriques en ouvrant son robinet. Les travaux de plomberie et d’électricité avaient été effectués par la même personne. La prise de terre – qui sert à protéger l’individu en canalisant le courant vers la terre en cas de faute – a suivi le même réseau que la tuyauterie », relate-t-il. « Le Mauricien est prêt à accepter que des bricoleurs travaillent chez eux et à économiser quelques milliers de roupies sur la main-d’œuvre pour installer des équipements valant des centaines de milliers de roupies. »

Donc, après avoir roulé sa bosse dans les secteurs public et privé avant de reprendre du service à son propre compte, Nasser Maunick, son équipe par le biais de NES Solutions, offre du taillé sur mesure qui inclut tout ce dont une maison ou une entreprise recherche. « Je travaille en solo, avec mon équipe et des ouvriers additionnels si le projet le requiert. Nous pouvons servir de soutien à un grand projet. Travailler de nuit ne pose aucun problème. Au contraire, on œuvre sans aucune interférence, » fait-il ressortir.
Tenant compte du développement dans le pays, Nasser Maunick est de ceux qui croient en une standardisation mauricienne des installations électriques. C’est en ce faisant que le particulier aura droit à un meilleur service et mettra hors-circuit ceux qui saturent un marché porteur…