Ambitions régionales - MCB : «Impératif que Maurice revoie sa stratégie africaine»

MCB

Une croissance élevée et soutenue ne peut être atteinte avec des activités concentrées à Maurice. Afin de saisir les opportunités sur le continent, il est nécessaire de revoir notre stratégie africaine, affirme J. Gilbert Gnany, Chief Strategy Officer du groupe MCB dans la dernière édition de MCB Focus.

La croissance en Afrique sub-saharienne passerait à 3,4 % cette année et à 3,7 % en 2019, selon les perspectives du Fonds monétaire international. Alors que Maurice devrait se contenter d’une expansion économique de l’ordre de 3,9 % en 2018, des pays, tels le Ghana et la Côte d’Ivoire, enregistreraient respectivement une croissance de 6,3 et de 7,4 %. Plus près de nous, le Zimbabwe, débarrassé de Robert Mugabe, est en manque d’investissement dans tous les secteurs. En attendant, cette économie devrait croître de 2,4 % en 2018 et de 4 % en 2019.

Selon J. Gilbert Gnany, il semble impératif que Maurice revoit sa stratégie africaine et lui donne une orientation plus précise. Ce faisant, cette stratégie deviendrait un élément-clé dans le développement économique général du pays.

Tenant compte de la petite taille du marché locale et des défis imminents, la nécessité d’étendre notre rayonnement est considérée comme essentielle pour élargir notre base économique pour une croissance élevée et soutenue.