People

Amber Korimdun : l’intelligence et la beauté

Amber Korimdun

La Miss Eco Mauritius 2019 a plusieurs cordes à son arc. L’enseignement et le mannequinat la passionnent. Du haut de ses 24 ans, Amber Korimdun est l’exemple que lorsqu’on veut, on peut. Ambitieuse, cette habitante de Terre Rouge se donne à fond pour atteindre ses objectifs. Elle est d’ailleurs de ceux qui croient qu’il faut travailler dur, si on veut quelque chose.

Elle est la benjamine d’une famille de deux enfants. Fashionista jusqu’au bout des ongles, elle a aussi été Miss Earth Mauritius 2016. Adepte d’une vie saine et de fitness, elle enseigne l’anglais à la Northfields International High School. En ce qui concerne le mannequinat, elle a fait des séances photo et des vidéos pour plusieurs marques et campagnes publicitaires.

Passionnée de lecture et d’équitation, elle fait aussi du social. Dans le passé, elle a travaillé avec SOS Children’s Village. Récemment, elle s’est envolée pour l’Égypte pour défendre les couleurs de Maurice lors de Miss Eco International, où elle a fait partie du Top 21.

Coup de gueule : deux épisodes marquants

Deux épisodes marquants

Deux épisodes marquants

Il y a deux épisodes qui m’ont marquée. Le premier, quand mon portable que je venais d’acheter est tombé. Résultat, l’écran était en mille morceaux. J’avais acheté ce portable avant mon séjour en Égypte. Aujourd’hui, un portable est un outil indispensable. Je voulais prendre des photos, etc. Finalement, je n’ai pas pu le faire. Je m’en tiens rigueur d’avoir laissé tomber mon portable. J’étais même très déçue, mais j’ai pu me débrouiller. Il y a des amis qui ont fait des photos et qui me les ont envoyées par la suite.

L’autre épisode était quand j’ai participé au Talent Show, lors de Miss Eco International en Égypte. J’ai dansé un séga. Ce qui est pour moi quelque chose de différent et qui représente le folklore local. Je m’attendais à être classée, mais tel n’a pas été le cas. Plusieurs personnes m’ont félicitée pour ma performance, mais j’étais stressée. Je me demandais comment j’allais faire en finale, si je n’ai pas pu réussir l’étape du Talent Show. Malgré tout, j’étais dans le Top 21. C’était une très bonne expérience. Je crois fortement que quand on n’a pas quelque chose, il y a mieux par la suite.

Coup de cœur : au pays des Pharaons

Au pays des Pharaons

Mon séjour en Égypte restera à jamais gravé dans mon cœur. Avant de découvrir ce pays, j’ai entendu l’avis de plusieurs personnes. Certains n’étaient pas du tout flatteurs. Pourtant, j’y suis allée. Je peux dire que c’était un séjour magique.

L’Égypte est un pays fascinant avec une riche histoire. J’ai été émerveillée par le patrimoine. Que ce soit les pyramides de Gizeh, le grand sphinx de Caire ou par la magnifique bibliothèque d’Alexandrie. Le patrimoine de ce beau pays date de plus de 3 000 ans. Ce sont de véritables joyaux.

Puis, je n’oublie pas la chaleur des Égyptiens. Les gens sont vraiment accueillants. Ils vous mettent à l’aise. Lors de mon séjour, j’ai aussi agrandi mon cercle d’amis. J’ai rencontré des filles formidables, dont une du Danemark. Aussi, c’est la première fois de ma vie que j’ai vu des chameaux. Je garde également de bons souvenirs de ma croisière sur le Nil.

C’est toujours bien d’apprendre une nouvelle culture, apprendre quelques mots de la langue du pays. Visiter l’Égypte est l’une des plus belles aventures de ma vie. C’est le troisième pays que je visite, après les Philippines et la Réunion. Je souhaite maintenant aller en Angleterre. Je suis un grand fan d’Harry Potter. J’ai des amis qui ont visité le studio de tournage à Watford et j’ai envie d’y aller un jour.

Coup de blues : reprendre mes études et faire un Masters en anglais

Ce qui me manque, ce sont mes années d’études à l’université de Maurice. Je suis détentrice d’une licence en anglais. La vie universitaire est tout autre. J’y ai passé d’agréables moments. L’atmosphère sur le campus et en particulier mes amis me manquent. La plupart de mes amis proches se sont envolés pour l’Angleterre. Puis, la vie estudiantine équivaut à zéro responsabilité. Ce qui me manque aussi, ce sont les études. Je suis toujours avide d’apprendre de nouvelles choses. Je veux reprendre mes études et faire un Masters en anglais. Je voudrais un jour exercer comme lecturer.

e dois dire que j’ai eu la chance de tomber dans l’enseignement. C’est un métier noble. Je ne savais pas vraiment dans quel domaine faire carrière. Je songeais même à être journaliste. Toutefois, mon père m’a conseillé d’embrasser le métier d’enseignant. Il m’a encouragé à faire mon Postgraduate Certificate in Education. Finalement, c’était le bon choix. J’aime bien surtout l’école où je travaille. Je suis tellement passionnée que je peux ne pas m’absenter pendant une année. Les enfants sont l’avenir de demain. Je m’investis beaucoup pour que mes élèves réussissent.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !