Actualités

Allocation d’un contrat de Rs 110 m à la CWA : Yousouf Ismaël à nouveau entendu par l’Icac

L'Icac estime que Yousouf Ismaël a ignoré un avis légal concernant l'allocation d'un contrat. L'Icac estime que Yousouf Ismaël a ignoré un avis légal concernant l'allocation d'un contrat.

L’ancien directeur général de la Central Water Authority (CWA) est dans la ligne de mire de l’Independent Commission Against Corruption (Icac). Yousouf Ismaël fait l’objet d’une enquete axée sur la « malpractice» au sein de la CWA à l’époque où il était le patron. L’Icac le soupçonne d’avoir ignoré un avis légal lors de l’allocation d’un contrat concernant le remplacement des tuyaux. 

L’Icac avait démarré cette enquete à la suite des renseignements privilégiant des pratiques irrégulières dans l’acquisition des tuyaux par la CWA dans le cadre des travaux dans la région de Ville-Noire, Mahébourg. De nouveaux tuyaux étaient censés provenir d’une société Eurosteel, selon les critères de qualité déterminés lors de l’appel d’offres.

Mais l’enquête de l’Icac a conclu qu’après la sélection de la compagnie Eurosteel comme fournisseur, cette dernière s’est en quelque sorte « rétractée » en soutenant qu’elle ne pourra pas honorer les exigences de la CWA. Ainsi, une société du nom de « Jhindal » a été privilégiée par la CWA lors de l’achat de ces tuyaux. 

Les enquêteurs de l’Icac ont recueilli la version des experts de la CWA, notamment les ingénieurs qui avaient fait état des problèmes de fuites d’eau après l’usage des matériaux fournis par la société Jhindal. Selon les enquêteurs du Réduit Triangle, dans une telle situation la CWA aurait dû lancer un nouvel appel d’offres. Mais la CWA, avec Yousouf Ismaël à la tete, avait sollicité un avis légal afin de modifier les critères de l’appel d’offres.

L’organisme aurait fait fi de l’avis légal et aurait octroyé le contrat à cette compagnie.  Dans le sillage de cette enquête, plusieurs cadres, notamment des ingénieurs et des « Procurement Officers», ont été appelés à fournir leurs versions à l’Icac. C’est la seconde fois que Yousouf Ismaël est interrogé par l'Icac.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !