Actualités

Allocation de Rs 25 000 pour les premières 60 tonnes de sucre - Seeruttun : «Le CEB financera la majeure partie de cette mesure»

Xavier-Luc Duval et Mahen Seeruttun Mahen Seeruttun répondant à la Private Notice Question du leader de l’opposition Xavier-Luc Duval.

C’est le Central Electricity Board qui va financer la majeure partie de la somme, afin que Rs 25 000 puisse être payée aux planteurs pour les premières 60 tonnes pour la coupe 2019.

C’est ce qu’a souligné le ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun en réponse à la Private Notice Question du leader de l’opposition Xavier-Luc Duval mardi à l’Assemblée nationale.

Le ministre a indiqué que tous les planteurs auront Rs 25 000 pour chaque tonne de sucre pour les premières 60 tonnes pour la coupe de 2019 comme annoncé dans le Budget 2019/2020.

« Ce prix comprend l’ex-prix du Syndicat des sucres de Rs 10 000 par tonne de sucre, les autres revenus incluant la mélasse et la bagasse de Rs 2 625 par tonne de sucre, la subvention du CEB, de la State Investment Financial Corporation (SIFCOR) et du Sugar Insurance Fund Board (SIFB) à hauteur de Rs 12 375 par tonne de sucre. La subvention totale s’élèvera donc à Rs 650 millions. La majeure partie de ce montant proviendra du CEB à hauteur de Rs 500 millions », a-t-il dit.

Bagasse

En ce qui concerne le prix de la bagasse, le ministre a indiqué qu’il y a un contrat qui lie les Independent Power Producers et le CEB. « On ne peut venir avec des amendements. Mais, lors du renouvellement du contrat, cela va être prise en considération, afin que le prix de la bagasse se vende à juste titre. De plus, la Banque mondiale va venir avec une série des recommandations sur tous les produits de la canne à sucre, quand le rapport sera prêt en mai 2020 », a-t-il dit. Ce dernier a indiqué que la bagasse est un élément important dans la production de l’énergie.

Le ministre a également souligné que les fonds du SIFB, à juin 2019, est de Rs 3,7 milliards, ce qui est solvable. Alors que le leader de l’opposition a indiqué que les fonds de l’organisme ne sont plus solvables. Afin que les petits planteurs aient confiance dans le SIFB, Mahen Seeruttun a indiqué que l’organisme à un nouveau conseil d’administration et que l’Independant Commission Against Corruption a ouvert une enquête. Xavier-Luc Duval a demandé la révocation du Chief Operating Officer du SIFB.

Sur la fermeture de l’usine sucrière Médine, le ministre a indiqué que l’usine s’est retrouvée en difficulté, car il n’a pas su diversifier comme les trois autres. Répondant à une question du député Rajesh Bhagwan sur le Voluntary Retirement Scheme, le ministre a indiqué qu’il y avait 4 600 personnes qui l’attendaient en 2015 et maintenant il ne reste que 800. Finalement, le ministre a indiqué qu’en attendant le rapport de la Banque mondiale, le pays est à la recherche d’autres marchés comme la Chine, l’Inde et les marchés régionaux.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !