Live News

Allégations de «race fixing» : le jockey Kersley Ramsamy contre-attaque et réclame des dommages de Rs 2 M

Le jockey mauricien, Kersley Ramsamy, contre-attaque en justice. Il a déposé une plainte en Cour suprême le mercredi 4 décembre dans laquelle il réclame des dommages de Rs 2 millions au Mauritius Turf Club, au Chief Stipe, Stéphan de Chalain, à Paul Beeby, Head of Integrity de la Gambling Regulatory Authority (GRA), à Alain Rouseet, ancien Chief Stipe du MTC, à Julia Keevy, Stipendiary Steward et à la GRA.

Le jockey Kersley Ramsamy dit avoir subi des préjudices après avoir été «privé» de participer au Week-End International. Selon lui, il avait été «forcé de déclarer forfait par le MTC» à cette occasion à la suite des allégations de «race fixing». Sauf que dans un premier temps, le MTC avait affirmé que c’est Kersley Ramsamy lui-même qui avait préféré ne pas monter pour le Week-End International.

Cette affaire fait suite aux rumeurs faisant état de la présence des personnes liées à l’industrie des courses à l’hôtel où résidaient les jockeys ayant participé au Week-end International.

Allégations de «race fixing» : le jockey Kersley Ramsamy contre-attaque et réclame des dommages de Rs 2 M by Defimedia on Scribd

 
Ci-dessous la plainte du jockey Kersley Ramsamy :

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !