Actualités

Allégations de pot-de-vin : 10 000 dollars d’honoraires à l’ex-directrice de l’IBA

Youshreen Choomka Youshreen Choomka

L’ancienne directrice de l’Independent Broadcasting Corporation (IBA), Youshreen Choomka, a été entendue trois heures durant par l’Independent Commission against Corruption (Icac), le jeudi 30 août, concernant des allégations de pot-de-vin de

10 000 dollars qu’elle aurait perçus. Accompagnée de sa sœur Tawheen, avocate, Youshreen Choomka a expliqué aux enquêteurs que cette somme représenterait ses honoraires.

L’Icac lui a réclamé des précisions sur son rôle d’intermédiaire entre des investisseurs étrangers pour un projet d’énergie éolienne. Le rôle d’intermédiaire de Youshreen Choomka entre le businessman coréen Soo Song Lee et le Ghanéen Jerry Brassfield a été passé au peigne fin. La commission anticorruption soupçonne qu’elle aurait perçu $ 45 000 dollars.

Dans sa défense, elle a affirmé que les courriels faisant état de réclamations d’argent étaient liés à sa profession d’avocate à titre personnel. Youshreen Choomka est soupçonnée d’avoir profité de sa position de directrice de l’IBA pour offrir ses services d’avocate aux investisseurs étrangers.

L’enquête de l’Icac se base sur les conclusions d’un rapport du Fact-Finding Committee, institué par le Premier ministre, en novembre 2017. L’Icac dispose du témoignage de Lydia Dewdharee, qui a confirmé que Youshreen Choomka aurait agi comme courtière pour les démarches administratives de la compagnie ghanéenne Earthcore. L’Icac disposerait d’informations sur Ziyad Ramjane, l’époux de Youshreen Choomka et directeur de Rosewood Strategic Investment, compagnie qui aurait bénéficié d’un deal de l’investisseur coréen Lee Soo Song.

L’Icac a interrogé quatre employés de l’IBA et une femme représentant les intérêts des investisseurs étrangers.