Live News

Allégations de négligence médicale après la mort d’un nouveau-né : cinq membres du corps médical de l’hôpital SSRN bientôt entendus

Un gynécologue, une sage-femme et trois infirmières, affectés à l'hôpital Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSRN), Pamplemousses, seront entendus par la police. Cela dans le sillage de l’enquête initiée sur la mort d’un nourrisson, survenue dans la soirée du lundi 12 avril, au moment de l’accouchement.

Sweta, la mère, habitant Goodlands avait confié à Radio Plus, mercredi matin, qu’elle était enceinte de sept mois. Il y a négligence médicale, selon elle. De son côté, la Regional Health Director de l’hôpital du Nord, la Dr Gungadin, dira qu’une enquête interne a été initiée.

Ranjeet Ram, l’époux de Sweta, s’est rendu au poste de police de Piton, mercredi matin, pour porter plainte. Il a retenu les services de Mes Sanjeev Teeluckdharry et Anoup Goodary.

L’autopsie, pratiquée mercredi après-midi, a conclu que le nourrisson est mort asphyxié.

Et ce jeudi après-midi, le ministère de la Santé a décidé de référer le cas de négligence médicale alléguée à un Medical Negligence Standing Committee. Ce comité, affirme le ministère de la Santé, dans un communiqué émis ce jeudi après-midi, est un « corps indépendant» et il mènera un complément d’enquête pour faire la lumière sur les circonstances entourant la mort du nouveau-né.

Le ministère de la Santé affirme qu’une enquête départementale a été menée par le Regional Health Director de l’hôpital du Nord. Les conclusions de cette enquête ont été transmises au ministère de la Santé. Lequel a donc décidé de référer le cas à un Medical Negligence Standing Committee.

 

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !