Live News

Allégations de corruption : le cardiologue Dr Deshmukh Reebye libéré sous caution 

Le Dr Deshmukh Reebye a obtenu la liberté conditionnelle après sa comparution devant la Cour de Port-Louis ce jeudi 6 décembre. Le cardiologue a fourni une caution de Rs 30 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 1 million. 

Le Dr Deshmukh Reebye a été provisoirement inculpé de «receiving gift for a corrupt purpose» sous l'article 15 de la Prevention Of Corruption Act (Poca).

Le cardiologue a été arrêté par les officiers de la commission anticorruption (Icac) ce matin. Il est soupçonné de corruption. Il aurait accepté deux billets d’avions de la compagnie Chemtech en 2012 et aurait par la suite favorisé l’achat de plusieurs équipements médicaux de cette compagnie, sans passer par un appel d’offres. Le cardiologue était, à cette époque, affecté à l’hôpital du nord, à l’unité de cardiologie. 

Petit rappel des faits. Le Dr Deshmukh Reebye a effectué un premier voyage en Chine en juillet 2012. À son retour au pays, il recommande l’achat direct de plusieurs items pédiatriques de la compagnie Chemtech. Cet exercice n'aurait pas passé par un appel d’offres. En janvier 2013, il effectue un second voyage, cette fois-ci, au Canada, pour assister à une conférence axée sur les produits Numed, toujours aux frais de Chemtech. 

Deux mois avant ce voyage, Dr Deshmukh Reebye avait recommandé l’achat des produits Numed, représenté à Maurice par Chemtech. Le ministère de la Santé n’avait pas été informé de ce voyage. 

L'enquête de la commission anticorruption a démarré suite à une correspondance anonyme. 

Par ailleurs, d’après les informations recueillies, la compagnie Chemtech, quant à elle, sera poursuivie pour «treating of public official» sous l'article 14 de la Poca.