Live News

Allégations de brutalités policières après le décès d'un détenu : «Mon frère Khaleel m’a confié qu’il se sentait en danger», confie Zakir Anarath

«Mon frère Khaleel m’a confié qu’il se sentait en danger». C’est ce qu’a révélé le frère de Khaleel Anarath, après le décès de ce dernier, vendredi dernier, à l'unité des soins intensifs de l’hôpital Dr Jeetoo. 

Cet habitant de la capitale avait été arrêté le 12 novembre dernier pour une affaire d’agression. 

Depuis, le trentenaire n’a cessé de faire des va-et-vient entre sa cellule et l’hôpital, affirment ses proches. Ces derniers allèguent qu’il a été victime de brutalités policières et réclament «une enquête indépendante» pour faire la lumière sur les circonstances entourant son décès.

«Mon frère avait des ecchymoses sur ses deux bras et il avait du sang dans son œil gauche. Il m’a confié qu’il été brutalisé par des policiers. 'Zot ti pe fors li pou aksepte enn lanket ki li pa kon nanie», a allégué Zakir Anarath, le frère de Khaleel, lors d'une conférence de presse ce jeudi. 

L’avocat de la famille Anarath, Me Sanjeev Teeluckdharry, réclame, lui, l'institution d'une enquête judiciaire dans cette affaire. Il dit avoir déjà formulé cette demande en Cour ce matin.
 
Du côté de la police, l'on soutient que l’ouverture d’une enquête dans cette affaire est toujours à l’étude.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !