Live News

Allégations contre Steeven Obeegadoo : Deenarain Lokee libéré et interdit d’accès à Facebook   

Deenarain Lokee a été arrêté après avoir publié un post qui vise le Premier ministre adjoint.

Deenarain Lokee a été condamné dans le passé pour emploi de travailleurs au noir, faux et usage de faux, harcèlement et pour le meurtre de son demi-frère. Il a été arrêté après avoir publié un post qui vise le Premier ministre adjoint. 

Deenarain Lokee, 53 ans, aura à garder ses distances avec Facebook et ne devra en aucun cas se connecter à l’Internet. Ce sont les conditions de sa libération conditionnelle décidées par le tribunal de district des basses Plaines-Wilhems, le mardi 30 novembre. 

Il a été inculpé devant cette instance après avoir publié un post durant le week-end. Il a allégué qu’une des filles du Premier ministre adjoint Steeven Obeegadoo se trouvait sur un vol en provenance d’Afrique du Sud le samedi 27 novembre. Elle aurait été exfiltrée de l’aéroport de Plaisance.  

Deenarain Lokee a ajouté que la jeune femme a été placée en auto-isolement chez elle. Le vice-Premier ministre Steeven Obeegadoo a émis un communiqué le dimanche 28 novembre pour y apporter un démenti. Il a aussi annoncé qu’il prendra des mesures légales « contre de toute personne qui publie ou qui fait circuler de telles allégations ».  

Deenarain Lokee a été arrêté à son domicile en début de soirée de lundi par la Cybercrime Unit du Central Criminal Investigation Department (CCID). Il a été placé au centre de détention des Casernes centrales et a par la suite été interrogé par les hommes de l’adjoint au commissaire de police Heman Jangi, en présence de son avocat, Me Ibnay Codabaccus. Il nie avoir enfreint l’Information and Communication Technologies Act et déclare n’avoir fait que partager une information diffusée par des médias.  

Le suspect n’a cependant pas précisé sur quels médias il a copié cette information. « Ce sera à la cour de décider de la véracité de cette information », explique Me Ibnay Codabaccus qui est assisté de ses confrères Anoop Goodary et Sanjeev Teeluckdharry. 

Son client a dû s’acquitter d’une caution de Rs 25 000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 50 000. Il devra se présenter à l’IT Unit de la police ce mercredi pour l’examen approfondi de son téléphone portable qui a été placé sous scellé au moment de son arrestation.  

L’ancien président de Mauritius Vegetable Planters’ Association a un important casier. Il a été condamné à sept ans de prison pour avoir tué son demi-frère, Kaviraj Ramdonee, avec qui il s’était disputé au sujet d’un accès à l’Internet en janvier 2012. 

Dans le passé, il a aussi été condamné à trois amendes totalisant Rs 150 000 pour harcèlement par SMS. Il avait été jugé coupable par la cour intermédiaire d’avoir menacé une jeune Rodriguaise.  

Il avait aussi été condamné pour avoir formulé des allégations contre deux anciens chefs du CCID. Il y a onze ans, il avait été reconnu coupable de faux et d’usage de faux et d’avoir employé des Comoriens au noir.  

 

  • Study for a british degree in Mauritius

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !