Xplik ou K

Allégation d’infidélité : une mère et sa fille agressées en pleine rue

En voulant porter secours à sa mère, une adolescente a été agressée jusqu’à ce qu’elle vomisse du sang et perde connaissance. 

Marie, 27 ans, est mère de quatre enfants âgés entre 3 et 13 ans. Cette habitante de Bambous et son aînée de 13 ans ont été agressées, sur la route royale de Bambous, vers 8 h 45, le lundi 25 mars. 
L’épouse d’un chauffeur d’un van scolaire s’en prenait à Marie. Sa fille est intervenue pour lui porter secours. La dame lui a assené plusieurs coups de poing au ventre jusqu’à ce que l’adolescente vomisse du sang. Elle a été transportée à l’hôpital et placée en observation.

L’agression aurait pour toile de fond une allégation d’infidélité. Selon Marie, il y a un mois, une habitante de la localité est venue lui dire qu’elle la soupçonnait d’entretenir une liaison avec son époux. « Madam la so misie fer van lekol. Mo konn li depi mo zanfan. Monn explik so madam ki mo pena oken komeraz avek li. Mo dir li pran so ranseynman avan li mal ziz mwa », explique Marie.

Prise de bec

Pendant un mois, tout était calme, jusqu’à une prise de bec qui a éclaté le samedi 23 mars entre Marie et l’épouse. « J’étais avec mes enfants vers 20 h 30. On rentrait chez nous. La femme était au volant de sa voiture. Elle s’est arrêtée à ma hauteur et a commencé à m’insulter. Elle m’a accusée : To pe gard mo mari. Monn ankoler e monn zour li », avoue Marie. 

L’épouse s’en va et revient, quelques minutes après, avec un groupe d’hommes armés de sabres. « Ils n’ont rien dit, c’était une sorte d’intimidation, une démonstration de force devant ma maison pendant cinq minutes, puis la voiture est partie. Nous avions appelé la police de Bambous. Les policiers sont venus et ont promis d’aller voir la femme », dit Marie.

Le lundi, vers 8 h 30, Marie prépare ses enfants pour l’école. Elle dit avoir reçu un appel d’un proche de l’épouse. « Elle m’a reproché d’avoir insulté la dame au téléphone. J’ai répondu que je n’ai ni appelé ni insulté la dame. » 

Quelques minutes après, l’épouse et sa belle-sœur débarquent chez Marie, la dame tenait un couteau. « Monn dir li zame monn telefonn li e monn dir li montre mwa nimero la. Li koumans menas mwa avek kouto. »

Marie, sa belle-sœur et sa fille décident de se rendre au poste de police pour porter plainte. Elle est vite rattrapée par l’épouse et une autre femme. Elles commencent à agresser Marie, sa belle-sœur et sa fille, tout cela sous les yeux des membres du public. L’épouse n’a pas hésité à agresser la fille de Marie qui a vomi du sang et perdu connaissance. Elle a été admise à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo.

Marie et sa belle-sœur ont porté plainte pour agression. Munies d’un formulaire 58, elles ont reçu des soins. La police de Bambous attend que l’adolescente se rétablisse pour enregistrer sa plainte et initier une enquête.


 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyer-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more