Faits Divers

Allégation d’escroquerie : un cadre réclame Rs 25 millions de dommages

Un directeur de compagnie, habitant Ébène, a fait servir une mise en demeure à un avoué et a une habitante de Beau-Bassin. Dans sa mise en demeure rédigée par l’avoué Roshan Rajroop, le cadre soutient avoir été escroqué de la somme de Rs 2,5 millions. C’est la somme que l’avoué l’aurait convaincu d’investir dans un projet à Le Morne Brabant. C’était un morcellement de terrains résidentiels et commerciaux.

Le cadre dit s’être laissé convaincu de remettre Rs 2,5 millions à l’avoué, qui lui a dit avoir un problème de liquidité et aurait promis de faire fructifier l’investissement et lui remettre le double du montant, soit Rs 5 millions en dix-sept jours. L’avoué, dit-il, lui a même montré divers documents, plans et photos du site lors d’une réunion, en juillet 2015.

L’habitante de Beau-Bassin s’est présentée à lui comme le partenaire d’affaires de l’avoué. Toutefois, après avoir effectué le virement bancaire sur le compte de l’avoué, il dit qu’il n’a pas obtenu de remboursement.  Il demande le remboursement du montant qui lui est dû, plus Rs 25 millions de dommages. Le cadre dit avoir porté plainte à la police, le 5 avril 2019, et aussi à la Mauritius Law Society (MLS), le 27 août 2019. 

Dans sa mise en demeure, il a fait des allégations contre un des membres de cette société. La MLS, dans un communiqué adressé à ses membres, a soutenu que conformément à la pratique adoptée par les précédents conseils de la MLS, elle n’enquête pas dans des affaires où la police a ouvert une enquête ou encore lorsqu’il y a une affaire devant un tribunal et qui concernent les mêmes faits. Ainsi, la MLS n’enquêtera pas sur cette affaire, avant que la police ne boucle son enquête.  

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !