Faits Divers

Allégation de trafic de drogue : la BRC refuse la liberté conditionnelle à Ornella Vanessa Patricia Philogène 

Ornella Vanessa Patricia Philogène Elle était recherchée pendant quinze mois par l’Adsu, après un exercice de « controlled delivery ».

Ornella Vanessa Patricia Philogène a été recherchée pendant quinze mois après un exercice de « controlled delivery », le 8 octobre 2017, à Pereybère. Elle aurait tenté, ce jour-là, de récupérer un colis contenant 490 g d’héroïne d’une ressortissante étrangère. Mais elle aurait pris la fuite et a été arrêtée le 5 janvier 2019 à Melrose. La demande de remise en liberté de cette femme de 30 ans a été rejetée par la Bail and Remand Court. 

Dans sa décision, le magistrat Navish Jheelan soutient qu’il existe un risque que la prévenue commette un délit similaire, si elle est remise en liberté provisoire. Il a pris note de l’avis de l’enquêteur principal qui a fait ressortir que la prévenue était en fuite depuis une longue période.

Selon lui, elle a tenté de prendre livraison d’un colis contenant 490 g d’héroïne d’une ressortissante étrangère, lors d’un exercice de « controlled delivery », le 8 octobre 2017, à Pereybère. La valeur de la drogue est estimée à Rs 7 350 000. La prévenue a été arrêtée le 5 janvier 2019 à Melrose. 

La ressortissante étrangère Wedzerai Muringwa avait été interceptée à sa descente d’avion, d’un vol en provenance d’Afrique du Sud, le 8 octobre 2017. Cette habitante de Johannesburg avait disimulé deux colis dans son soutien-gorge.Un autre était enveloppé dans un préservatif et se trouvait dans son anus, alors que le dernier se trouvait dans son vagin. Deux téléphones cellulaires avaient également été saisis sur elle.

Risque de fuite

Ornella Vanessa Patricia Philogène répond devant le tribunal de Mapou d’une accusation provisoire de trafic de drogue. Elle a fait une demande de remise en liberté devant la Bail and Remand Court. Elle est défendue par Me Neelkanth Dulloo.

La police a objecté estimant qu’elle risque de prendre la fuite et de récidiver. Pour l’enquêteur principal, elle risque de prendre la fuite, vu qu’elle est passible d’une lourde peine d’emprisonnement, si elle est jugée coupable.

Dans sa décision, le magistrat Navish Jheelan soutient que les preuves semblent assez fortes et que la valeur de la drogue est importante. Ce qui signifie que la prévenue peut s’attendre à être condamnée à une longue peine. 

Le magistrat évoque aussi que la prévenue était en fuite pendant une longue période et qu’elle ne s’est pas rendue volontairement. Il est d’avis qu’il existe aussi le risque qu’elle s’enfuie si la liberté conditionnelle lui est accordée. 

Le magistrat Navish Jheelan a rejeté la requête de la prévenue.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor