Faits Divers

Allégation de Pot-de-vin : un fonctionnaire épinglé par l’ICAC

icac

Pravinsingh Maunick, un fonctionnaire de l’Égalité des Genres en poste au Child Development Unit (CDU) a été arrêté par la commission anticorruption dans la journée du jeudi 21 février. L’homme est soupçonné d’avoir sollicité une somme de Rs 7 000, en avril 2015, au père d’une fillette. Le fonctionnaire, employé comme Careworker au sein du ministère, aurait réclamé cette somme comme pot-de-vin pour faciliter les procédures qui permettrait au père d’avoir la garde de sa fille, laquelle se trouvait, au moment des faits, dans un abri de la CDU. Pravinsing Maunick, a été présenté devant le tribunal de Mapou dans la journée du jeudi 21 février. Une accusation provisoire de « Bribery by public official », en violation de la section 4 (1) b de la Prevention of Corruption Act (POCA), a été retenue contre lui.

L’affaire remonte à décembre 2014. L’enfant qui portait des blessures sur le corps, avait raconté à un médecin dans un dispensaire, que c’était sa mère qui l’avait infligée des coups. Le médecin a immédiatement alerté la police de Goodlands. La CDU avait alors été sollicitée pour la prise en charge de l’enfant.

Quatre mois plus tard, soit en avril 2015, Désiré Pierre Louis, le père s’est présenté au siège de la CDU. Il voulait convaincre les officiers présents de lui confier la garde de son enfant. Il a alors été informé que c’est un autre officier qui s’occupait du dossier de son enfant.

Dans sa plainte à l’ICAC, le père a expliqué que le Careworker de la CDU lui avait promis son aide pour lui permettre de récupérer sa fille. Mais que c’était à une condition bien précise.  « Bizin de lame bate pou fer son, mo pa bizin dir ou pliss », avait déclaré l’officier de la CDU, au père de l’enfant. Alors qu’il avait quitté les locaux de la CDU, Désiré Pierre Louis devait recevoir le même jour un appel téléphonique de ce représentant de la CDU.

Selon Désiré Pierre Louis, le Careworker lui aurait réaffirmé qu’il serait en mesure de faire les démarches lui permettant de récupérer sa fille. Mais tout en lui faisant comprendre une nouvelle fois ce qu’il avait à faire. Il faudrait qu’il paye à Pravinsingh Maunick la somme de Rs 10 000. Après des négociations, le Careworker a accepté de faire le « travail » contre une somme réduite de Rs 7 000.

Pravinsing Maunick a finalement été dénoncé par le père de la fille. Il est maintenant appelé à répondre de ses actes devant la justice.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !