Faits Divers

Allégation de fraude fiscale sur des voitures de luxe : Désiré Dayvid Nelson Mirbel autorisé à voyager

Désiré Dayvid Nelson Mirbel Le prévenu est poursuivi pour complot dans l’affaire d’importation frauduleuse de voitures de luxe.

Il est formellement poursuivi en cour intermédiaire sous deux accusations d’entente délictueuse dans le sillage de l’affaire de fraude fiscale alléguée sur l’importation des voitures de luxe. Désiré Dayvid Nelson Mirbel a obtenu l’autorisation de prendre l’avion, le mercredi 10 avril 2019. Il prévoit de se rendre à l’île de La Réunion. Il devra de nouveau se présenter en cour intermédiaire le 23 avril 2019.

Désiré Dayvid Nelson Mirbel, un habitant de Belle-Étoile, fait face à deux accusations d’entente délictueuse devant la cour intermédiaire. Cela dans le cadre de l’affaire de fraude fiscale alléguée dans l’importation de voitures de luxe. L’homme d’affaires avait, par le biais de son avocat Rex Stephen, formulé une demande pour que l’ordre d’interdiction de voyager qui pèse sur lui soit levé.

À l’appel de l’affaire, le mercredi 10 avril 2019 devant le magistrat Raj Seebaluck, le Police Prosecutor, l’assistant-surintendant de police Lalljee, a déclaré qu’il n’y a aucune objection à ce que Désiré Dayvid Nelson Mirbel prenne l’avion. L’accusé devra toutefois s’acquitter d’une caution de Rs 75 000 et voyagera avec un passeport restreint. Désiré Dayvid Nelson Mirbel se rendra à l’île de La Réunion du 19 avril au 22 avril 2019. Il devra se présenter en cour intermédiaire le 23 avril.

Sous la première accusation, Désiré Dayvid Nelson Mirbel est accusé d’avoir, en 2010, agi de concert avec Dhanishwar Toolsee, un autre homme d’affaires domicilié à Plaine-des-Papayes. Ils ont comploté avec un dénommé Mooneshwar Mudhoo pour importer une Porsche Cayenne sans s’acquitter des frais fiscaux.

Désiré Dayvid Nelson Mirbel est aussi accusé d’avoir, en 2010, agi de concert avec Dhanishwar Toolsee et Mohummad Nauwshadally Ghoorun, un habitant de Forest-Side dans l’importation d’une Porsche Panamera.

Ces deux Porsche auraient été sous-évaluées et auraient été importées tout en utilisant le Returning Citizen Scheme d’autres Mauriciens.


L’appel de Thierry Lagesse et d’Ashish Kumar Seeburrun devant le Privy Council

Rappelons que Dhanishwar Toolsee avait également été poursuivi en cour intermédiaire aux cotés de Thierry Lagesse, l’ex-patron du Groupe Mon Loisir, et d’Ashish Kumar Seeburrun. Cela, dans le procès pour fraude fiscale sur l’importation d’une Mercedes Benz SLS 63 AMG en décembre 2010. Ils avaient été acquittés en juillet 2016.

Toutefois, le Directeur des Poursuites publiques (DPP) avait fait appel de ce jugement. Le 20 juillet 2018, les juges Abdurrafeek Hamuth et Bobby Madhub ont, en appel, renversé le verdict de la cour intermédiaire et ordonné un nouveau procès. Thierry Lagesse et Ashish Kumar Seeburrun ont eu recours au Privy Council. Ils ont obtenu l’autorisation de faire appel au conseil privé.

L’affaire est partie d’une enquête de la Mauritius Revenue Authority sur l’importation d’un véhicule évalué à 70 000 livres sterling, alors que sa valeur réelle était de 143 500 livres sterling. Le manque à gagner pour le fisc est de Rs 7,9 millions sur les droits d’accise. L’affaire avait été ensuite référée à la police. Officiellement acheté par l’enseignant Ashish Kumar Seeburrun, le bolide a filé directement chez l’ancien patron du Groupe Mon Loisir Thierry Lagesse, à Cap-Malheureux, après son dédouanement.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more