Live News

Allégation de Détournement à l’association mauricienne de Badminton : la commission anticorruption monte au filet

Un ancien dirigeant de l’Association mauricienne de Badminton est dans le collimateur de la commission anticorruption. Il est soupçonné d’être impliqué dans le détournement de Rs 80 millions au détriment de l’association.

De 2002 à ce jour, Rs 80 millions  auraient été détournées au sein de l’Association mauricienne de Badminton (AMB). Cet argent, émanant de la World Badminton Association, était destiné aux badistes mauriciens. L’Independent Commission against Corruption (Icac) a été saisi de l’affaire. 

Les comptes bancaires de l’association sont actuellement examinés par les experts de l’Icac. Ils veulent établir pourquoi des sommes d’argent émanant du compte de la Badminton Welfare Federation ont été transférées vers celui d’un ancien dirigeant de l’AMB. Selon des documentary evidences dont  disposent les enquêteurs, ce petite manège durerait depuis une quinzaine d’années.

Si la commission anticorruption a un suspect dans le collimateur, il n’est pas à écarter que celui-ci ait bénéficié du concours d’un ou de plusieurs complices. Elle a ainsi sollicité l’aide de la Badminton Confederation of Africa (BCA). C’est à travers l’instance africaine que l’AMB recevait les sommes allouées par la World Badminton Association. Les enquêteurs veulent déterminer s’il y a eu falsifications de signature, voire de documents. 

Un autre volet de cette enquête concerne les procédés entourant l’acquisition des équipements destinés aux athlètes.

Dans le sillage de cette affaire, l’Icac a auditionné l’ancien président du comité olympique mauricien et d’autres acteurs de ce milieu. Les enquêteurs ont également entendu certains badistes. Ces  derniers ont fourni des détails sur les allocations qu’ils ont perçues de l’AMB.


Sharma Nundah : «Celui qui a fauté devra payer» 

Le président de l’AMB,  a d’emblée souligné que l’association collabore pleinement avec l’Icac. Sharma Nundah a expliqué avoir déjà fourni les détails nécessaires aux enquêteurs de la commission anticorruption. « Mo pou real l’Icac pou kontign mo statement. Celui qui a fauté devra subir les conséquences », a-t-il ajouté.

Et de souligner que la personne soupçonnée de détournement a été suspendue.  Sharma Nundah a, par ailleurs, indiqué que c’est un athlète qui a permis de mettre au  grand jour le pot-aux-roses.  

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !