Actualités

Alignement des structures salariales : de longs mois pour résoudre les obstacles légaux

Les fonctionnaires doivent attendre. Depuis cinq mois, le ministère de la Fonction publique tente de résoudre des « points de droit  » concernant l’alignement du salaire minimum aux recommandations du Pay Research Bureau (PRB).

Le syndicat des fonctionnaires attend, pour sa part, une communication du ministère depuis mars 2018 et se dirige vers un mouvement de protestation. Le ministère de la Fonction publique et le PRB cherchent une solution. 

Une lettre datée du 19 février a été envoyée au bureau du Premier ministre par la Federation of Public  Sector and Other Unions, présidée par Rashid Imrith. La lettre, adressée au chef de la Fonction publique, demande un réalignement des salaires des 83 000 fonctionnaires, suite à l’introduction du salaire minimum. Le syndicat invoque l’article 9 (1) de la National Wage Consultative Council Act. Il demande que ces réajustements soient effectués en vue du prochain rapport PRB (2021). Cependant, le 6 mars 2018, le bureau du chef de la Fonction publique a répondu au syndicat l’informant que le dossier est au ministère. « Depuis mars, il n’y a eu aucune communication de la part du ministère et, le 20 août, on nous a fait comprendre que le ministre ne retrouvait pas les documents que nous avions envoyés  », souligne Rashid Imrith. Ce dernier explique que le ministère tarde à réagir, car certains éléments du dossier sont introuvables. 

Pourtant, Eddy Boissézon, ministre de la Fonction publique, explique que les travaux sont en cours. La National Wage Consultative Council Act est étudiée de même que le dernier rapport du PRB. Le ministère tente, selon le ministre, de trouver une formule pour réajuster les salaires. Avec l’introduction du salaire minimum, les fonctionnaires au bas de l’échelle se sont retrouvés avec un salaire proche de ceux qui se trouvent au-dessus d’eux (dans la hiérarchie salariale). Cette distorsion a chamboulé la relativité et l’écart salarial entre les différentes catégories de fonctionnaires. « Nous travaillons avec le PRB pour réajuster les salaires… Ce n’est pas une chose facile », explique Eddy Boissézon. 

Le réajustement salarial butte sur plusieurs « points de droit légaux  ». Revoir les distorsions implique aussi les droits des fonctionnaires, leurs salaires, leur scheme of duty. Il faudra, selon le ministre, surmonter ces obstacles avant de procéder à l’alignement.