People

Alhambra: le temple des appareils photos

Introduits à Maurice en 1961 par le studio Alhambra, les appareils photos Nikon ont, au fil des années, séduit les amoureux de la photographie, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Alain Choo Fun Young, directeur de l’Alhambra, se souvient : « C’est après avoir perdu la franchise de Pentax en 1960 que mon père Choo Vee See (Wei-Su) a importé les premiers appareils Nikon ». Depuis 1961, ce studio est resté l’agent et le distributeur de la marque Nikon à Maurice. À cette époque, les Nikon étaient pratiquement inconnus à Maurice, avance le directeur de l’Alhambra. Ce sont les caméras Pentax qui dominaient en maître le marché de la photographie. Ces appareils étaient légers, petits et revendus à des prix plus abordables. Les premiers appareils qui ont été importés étaient les Nikon SP et Nikon F. Importés du Japon, ils étaient destinés aux professionnels et leurs prix n’étaient pas à la portée de toutes les bourses. « À cette époque, on n’importait que deux ou trois modèles », se souvient Alain Choo Fun Young. Encore inconnu du grand public, le studio Alhambra a labouré dur pour faire connaître la marque Nikon à Maurice. Les efforts ont fini par porter leurs fruits. Les appareils Nikon sont, aujourd’hui, parmi les caméras les plus vendues à Maurice. Ils sont prisés notamment par des photographes de presse.
[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"10408","attributes":{"class":"media-image wp-image-18490 size-full","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"1280","height":"720","alt":"C\u2019est en 1937 que le studio Alhambra a vu le jour \u00e0 Port-Louis."}}]] C’est en 1937 que le studio Alhambra a vu le jour à Port-Louis.

Des appareils robustes et fiables

Plusieurs modèles sont aujourd’hui disponibles tant pour les amateurs, que pour les semi-professionnels et les professionnels. Citons, entre autres, les D 3200, D 3300, D 5300 dont les prix commencent à partir de Rs 16 500. Le magasin représente aussi d’autres marques telles que Olympus et Leica, entre autres. Il y a aussi des appareils pour les photographes les plus avertis, dont le D5 et le D4s. Ce sont des appareils robustes et fiables et destinés aux reportages. Certes, le prix d’un D45 fera tiquer plus d’un (Rs 275 000), mais toujours est-il que la qualité aussi a un prix.Mais il existe aussi des modèles compacts à partir de Rs 3 000 et qui sont appropriés pour l’initiation à la photographie. Acheter un appareil photo chez Alhambra, c’est aussi avoir la tranquillité d’esprit. « Nous vendons seulement des appareils neufs avec la garantie originale de l’usine », explique son directeur. Le studio offre aussi aux clients un service après-vente et les pièces de rechanges sont disponibles, assure-t-il.Toutefois, Alain Choo Fun Young met en garde contre des appareils de seconde main que des commerçants malhonnêtes font passer pour neufs. Les portables et tablettes représentent-ils une menace pour les appareils photos ? Non, rétorque le directeur d’Alhambra. [blockquote]« On peut avoir une jolie photo sur le téléphone portable mais faute de résolution, elle devient flou quand elle est imprimée et agrandie ».[/blockquote]C’est en 1937 que le studio Alhambra a vu le jour à Port-Louis. Son fondateur Wei-Su a appris la photographie en Chine et était surtout connu pour le coloriage à la main avec la peinture à l’huile des photos prises en noir et blanc. À cette époque, la photo couleur n’existait pas encore. Deux ans après, il a déménagé à Curepipe.Après des études en comptabilité en Angleterre et après avoir pratiqué la photographie pendant des années, Alain Choo a décidé de rejoindre son père. Après Curepipe, ils ouvrirent une branche à Port-Louis, qui se trouve aujourd’hui à Medine Mews, à l’arrière de Mauritius Telecom Tower. Alhambra Studio a grandement contribué à l’épanouissement de la photographie à Maurice.
Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income