Actualités

Alerte à la grippe : des complications recensées dans les hôpitaux 

Il est déconseillé de banaliser la grippe.

Plusieurs cas de la grippe AH1N1 et AH3N2 ont été notés durant les mois de juillet et d’août. Des cas de complications de la maladie résultant à des bronchites et de pneumonie ont aussi été observés. Le ministère réitère son appel à la prudence afin que la population reste toujours vigilante et surtout de ne pas banaliser la grippe.

 786 cas d’infections aiguës des voies respiratoires ont été observés dans les hôpitaux régionaux du 5 au 11 août dernier. Si ces chiffres démontrent une légère baisse comparativement à la semaine précédente (29 juillet au 4 août) avec 5 243 cas, la prudence doit rester de mise. C’est l’appel que lance le Dr Fazil Khodabocus, Regional Public Health Superintendent du ministère de la Santé. « Avec le climat froid et sec qui prévaut en ce moment, cela favorise la circulation des virus, dont ceux de la grippe AH1N1, AH3N2 et B qui sont présents actuellement » explique-t-il. 

Selon lui, de nombreux cas de grippe AH1N1 et AH3N2 ont été recensés durant les mois de juillet et d’août et plusieurs cas de complications liées à cette maladie ont aussi été notés. Parmi, des cas de bronchite et de pneumonie. Les personnes les plus vulnérables doivent faire preuve d’une plus grande vigilance, fait-il ressortir, en raison de la faiblesse de leur système immunitaire. Il s’agit des personnes atteintes de maladies chroniques (diabète, hypertension, cancer, maladies cardiovasculaires, insuffisance rénale, etc.). Les enfants en bas âge et les personnes âgées sont aussi considérés comme étant à risque et il leur est recommandé de se faire vacciner.

Le Dr Khodabocus exhorte le public de ne pas banaliser la grippe, de ne pas pratiquer l’automédication mais de consulter un médecin au préalable. Il recommande aussi le repos en cas de grippe, de consommer une alimentation saine et équilibrée, de pratiquer une activité physique régulière et de boire suffisamment d’eau afin d’éviter la déshydratation. 

106 337

vaccins ont été administrés à ce jour par le ministère de la Santé. Des vaccins sont encore disponibles dans les hôpitaux régionaux de 9h00 à midi du lundi au vendredi et de 9h00 à 11h00 le samedi. Dans les Mediclinics et Area Health Centres, c’est uniquement le samedi de 9h00 à 11h00. Le vaccin est disponible à partir de l’âge de six mois. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor