Xplik ou K

Alcootest : il conteste sa contravention

Alcootest Les résultats ne doivent pas dépasser 50 microgrammes par 100 millilitres de sang.

Soumis à un Alcootest qui s’était révélé positif, il y a quatre ans, il estime qu’il ne devrait pas être poursuivi. Il veut aussi connaître la limite autorisée par la loi.

Shane (prénom modifié), un habitant de Bambous, explique : « Il y a quatre ans, un groupe de policiers m’a fait subir un Alcootest. Cependant, je n’étais pas dans mon véhicule. Je m’étais arrêté et j’avais une canette de bière à la main. Lorsque j’ai soufflé dans le ballon, l’appareil a indiqué que j’avais des microgrammes d’alcool dans le sang. J’ai décidé de mon propre gré qu’on me fasse un test sanguin pour une contre-vérification. » Selon les dires de Shane, les analyses ont démontré que le taux d’alcool dans le sang était nettement en-dessous de la limite autorisée.

« J’avais 47 microgrammes dans le sang alors que la limite autorisée est de 50 microgrammes, ajoute-t-il. À ce stade, je pense que cette affaire ira en Cour car on m’a demandé de donner ma déposition à la police. Mais jusqu’à ce jour, je n’ai pas été appelé. Je souhaite obtenir de plus amples informations à ce sujet car si la Cour me trouve coupable, je risque une amende de Rs 10,000 et le retrait de mon permis de conduire. Je pense que je ne mérite pas cela. »

Test révélé positif à 23 microgrammes

Lors de son intervention à l’antenne d’Xplik ou K, le sergent Barlen Munisami, de la Traffic Branch, a indiqué : « Normalement lors d’un Alcootest et selon la loi, le conducteur ne doit pas dépasser 23 microgrammes par 100 millilitres d’air expiré. Si le nombre est au-dessus de 23, le test est positif. Au-delà de 23 et jusqu’à 40 microgrammes, le conducteur a le droit de donner un spécimen de son sang pour des tests approfondis. Les résultats ne doivent pas dépasser 50 microgrammes par 100 millilitres de sang. Si le résultat est en dessous de 50 milligrammes, il est évident que la police n’enclenchera aucune procédure. Toutefois, refuser de se soumettre à un Alcootest suite à la demande d’un policier, est une violation de l’article 123 G (1) (a) (2) (a) de la loi sur la circulation routière. Le refus de donner un échantillon de sang ou d’urine pour un test de laboratoire est aussi une violation des dispositions 123 H (1) (b) (4) (5) et 163 (1) alinéa (a) (b) du Code de la route et de conduite. »

Il est à noter que les limites légales permises sont :

- 50 milligrammes d’alcool dans 100 ml de sang.
- 67 milligrammes d’alcool dans 100 ml d’urine.
- 23 microgrammes d’alcool dans 100 ml de souffle.

Les pénalités sont :

Pour la première condamnation, le conducteur est contraint de payer une amende d’au moins Rs 10,000, n’excédant pas Rs 25,000.

  • L’emprisonnement est envisageable mais ne dépasse pas 6 mois.
  • La disqualification du permis de conduire est ordonnée.

Après plus d’une condamnation, le conducteur doit payer une amende d’au moins Rs 20,000, n’excédant pas Rs 50,000 roupies.

  • L’emprisonnement est obligatoire et pas inférieur à 12 mois.
  • La disqualification du permis de conduire est obligatoire.

Une référence approximative pour rester en toute sécurité sous la limite autorisée par la loi.

  • 1 tot de whisky ou de rhum.
  • 1 pinte de bière (chopine).
  • 1 verre de vin.