Législatives 2019

Alan Ganoo : «MP se mwa... se mwa l’ame, le moteur et l’esans du MP»

Alan Ganoo n’en démord pas. «Mo pe fight sa battle la akoz MP ce mwa. Ce mwa l’ame, le moteur et l’essence du MP. Mo pa kapav lais sa cinq ans travay monn fer la en terme énergie, investissement, mo ban discours dan parleman.. Zot in deza tan Barbier fer 1 diskour dan parleman pendan 5 an», a-t-il fustigé.

Le député sortant de la circonscription numéro 14 (Savanne/Rivière-Noire), Alan Ganoo, a affirmé que c’est lui qui a contribué à la valeur actuelle du Mouvement Patriotique (MP) sur l'échiquier politique local. «Atma Bumma s’est déclaré aujourd’hui secrétaire général. Une coquille vide qui vient s’approprier le travail et le capital politique de cinq années que j'ai accumulés», a dit Alan Ganoo.

«La bataille est maintenant au niveau du judiciaire. Ce sera à la Cour de trancher pour savoir qui entre les deux camps pourra utiliser le symbole de la rose et le nom du parti MP. Seul ,celui qui gagnera en justice pourra enregister le parti si le litige est réglé en cour avant vendredi après-midi, 11 octobre, pour la clôture de l’enregistrement», a aussi déclaré Alan Ganoo à la presse. Cela, après le refus de l’Electoral Supervisory Commission (ESC) d’enregistrer pour le moment le Mouvement Patriotique comme parti à ces élections législatives 2019.

Alan Ganoo a également annoncé qu’il tiendra un rassemblement au numéro 14, ce dimanche 13 octobre, pour démontrer que son parti n’est «nullement affecté par ces événements». «Mo kon mo la fors, mo kon mo valer en tan ki politisien pendan toutes ces années», a conclu Alan Ganoo.

Pour rappel, l’exercice d’enregistrement des différents partis et des alliances politiques, en marge des législatives du 7 novembre, a été lancé à la Commission électorale ce mercredi matin, 9 octobre. Il se clôturera le vendredi 11 octobre.

La Commission électorale a refusé d’enregistrer leur parti en raison de la mise en demeure servie par le président du parti, Alan Ganoo, le lundi 7 octobre, au tandem Jean-Claude Barbier et Atma Bumma. A leur tour, ces deux derniers ont fait pareil mardi par rapport au groupe mené par Alan Ganoo. Les deux groupes revendiquent la paternité et les sigles du Mouvement Patriotique (MP) pour ces élections générales.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation