Politique

Alan Ganoo, du Mouvement Patriotique : «Sanjeev Teeluckdharry a anéanti les efforts du PM dans la lutte contre la drogue»

Alan Ganoo

Alan Ganoo dit qu’il arrive à concevoir que Sanjeev Teeluckdharry ne soit pas d’accord avec les conclusions de la commission d’enquête sur la drogue.

Ce qu’il trouve toutefois indigne de la part de l’ancien Deputy Speaker, ce sont ses attaques contre Paul Lam Shang Leen, le président de cette commission. C’est ce qu’a laissé entendre le président du Mouvement Patriotique (MP) le samedi 25 août 2018, lors d’une conférence de presse. Selon lui, les « graves accusations » de Sanjeev Teeluckdharry « ont anéanti tous les efforts fournis par le Premier ministre dans le combat contre le trafic de drogue ».

Pour Alan Ganoo, l’ex-Deputy Speaker donne le mauvais exemple. « Il a  choisi la confrontation avec le président de la commission d’enquête sur la drogue. La méthode la plus digne et honorable aurait été d’avoir recours à une judicial review pour laver son honneur », a-t-il précisé.   

Il a également commenté la commission d’enquête instituée sur le cas de l’ancienne présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim. « On se demande s’il fallait instituer une commission d’enquête sur toute cette affaire.  Il est clair que le gouvernement l’a mise sur pied seulement sur la base de motivations politiques. Pire, le gouvernement a aussi embrigadé trois de nos juges très respectés dans une bataille politique », a-t-il souligné.

L’enquête de l’Independent Commission against Corruption (Icac) sur l’homme d’affaires Alvaro Sobrinho a aussi été évoquée à la conférence de presse du MP. Alan Ganoo dit espérer que les hauts fonctionnaires de l’État et les membres de l’exécutif seront interrogés par la commission anticorruption. Il souhaite aussi qu’il n’y ait aucun cover up.

Le président du MP a également abordé le dossier Chagos. Il demande au ministre mentor et au Premier ministre d’inclure le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval dans la délégation mauricienne qui mettra le cap sur les Pays-Bas pour assister aux auditions orales du 3 au 6 septembre prochains devant la Cour internationale de justice.