People

Akilesh Moholy : «J’ai eu la chance de maquiller Angelina Jolie et Beyoncé»

Akilesh Moholy Akilesh est coiffeur-visagiste.

Akilesh Moholy est de retour à Maurice, après quelques années à l’étranger, et il gère un salon de coiffure. Il a eu l’occasion de coiffer et de maquiller certaines célébrités, notamment Angelina Jolie, Beyoncé et Miss France 2016, Iris Mittenaere. Parcours.

Une vie de star ! Akilesh Moholy est un de ces rares Mauriciens à avoir côtoyé, rencontré, maquillé et coiffé des célébrités. Âgé de 28 ans, il a fait de sa passion son métier. Il est coiffeur-visagiste et coloriste. Il est à la tête de Salon Cristal Cove BMS Hair Studio (Bhavesh Singh Moholy de son vrai nom) au 3e étage de Palms Hotel à Quatre-Bornes. Cela fait quatre mois que le salon de coiffure/spa a vu le jour. Il est également instructeur en coiffure.

Cet habitant de Quatre-Bornes pose définitivement ses valises au pays en avril 2019. Une tragédie le pousse à venir une première fois en janvier. « Ma mère nous a quittés en début d’année. Après avoir complété les rituels, je suis rentré en France, mais le cœur n’y était pas. En avril, je suis retourné à Maurice », confie-t-il.

Le coiffeur-visagiste fait ressortir qu’il ne se contente pas de coiffer ses clients. Il répond aux problématiques auxquels les coiffeurs font face, notamment rentabiliser leur établissement et fidéliser leur clientèle, faire preuve à la fois d’empathie et de technicité, en gardant la bonne humeur et utilisant le numérique.

« Le temps où la clientèle venait au salon pour une coupe ou une couleur est fini. Aujourd’hui, entrer dans un salon de coiffure, c’est d’abord s’offrir un moment pour soi. Ma spécificité est de mettre en scène des univers sophistiqués et glamour. Mon style, basé sur un équilibre parfait entre imagination fertile et personnalité, est plébiscité pour sublimer des défilés, les clips, les concours ou encore les expositions coiffure à Paris », indique-t-il. Il met donc l’accent sur le bien-être, notamment à travers la décoration et de nouvelles techniques.

Sa passion pour la coiffure remonte à son enfance. À 19 ans, il entame des cours en coiffure au Mauritius Institute of Training and Development. Il développe sa créativité. « Quatre ans plus tard, en 2014, il met le cap sur Paris, en France. « Paris est la ville de la mode. La tendance coiffure-maquillage est dynamique. Il y a toujours de nouvelles choses à apprendre », estime-t-il.

Il concède, toutefois, qu’il est difficile de se rendre en France quand on n’a pas les moyens. Il a la chance d’être parrainé par une société française. Le jeune Mauricien fait ses études à l’École de coiffure ISEC, à Paris. Il obtient un certificat d’aptitude professionnelle et un brevet d’études. Il suit une année de formation en maquillage et également des stages en entreprises.

En 2016, il est choisi pour représenter son école à la Coupe du monde de la coiffure. Il est le seul Mauricien parmi des milliers de participants à cette compétition. Il est animé par un sentiment de fierté. Il a eu l’occasion de coiffer Miss France 2016, Iris Mittenaere.

« Elle est sympathique. Pendant 45 minutes, on s’est parlé. Je lui ai, entre autres, parlé de l’île paradisiaque qu’est Maurice. L’année suivante, elle est élue Miss Univers », raconte-t-il.

Lors de cette Coupe du monde de coiffure, il rencontre également Franck Provost. Ce coiffeur et homme d’affaires français parraine l’événement. « Nous avons fait connaissance et au fil de la conversation, il m’a proposé de suivre une formation chez lui. » Il découvre ainsi l’événement La Nuit de la Coiffure en 2017. Il y participe et a l’occasion de coiffer le modèle Samir Benzema.

La même année, il fait partie d’un groupe d’étudiants de son école à vivre une expérience unique. « C’était pendant la période de Noël. La réalisation d’une campagne de publicité s’effectuait sur les Champs-Élysées. Angelina Jolie était sur place. Chaque membre de l’équipe devait s’occuper d’une tâche spécifique pour coiffer et maquiller la star américaine. Nous n’avons pas eu l’occasion de nous parler, car il fallait se concentrer. Je lui ai fait un des “smoky-eyes”. »

Beyoncé participait à la même campagne également. « Elle est très sympathique. J’ai donc eu la chance de maquiller Angelina Jolie et Beyoncé. » Il se rend ensuite à Monaco pour travailler sur une autre séance photos.

En 2018, il participe à nouveau à la Nuit de la Coiffure. Il termine également ses cours en gestion et comptabilité, avec une note de 16/20. « Le fait de voyager a accentué ma soif d’apprendre. J’ai rencontré et collaboré avec plusieurs artistes et de grands coiffeurs mondialement connus. Toutes ces rencontres m’ont permis d’être le meilleur jeune talent international de l’école ISEC. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !