Actualités

Air Mauritius vs Raj Ramlugun : une réclamation de Rs 50 millions 

Le bras de fer entre Air Mauritius et Raj Ramlugun se poursuit. Deux mois après avoir mis le consultant d’Airmate Ltd à la porte, la compagnie nationale d’aviation lui a servi une mise en demeure, lui réclamant Rs 50 millions. « The publication and printing of the said letter by Mr. Raj Ramlugun amounts to ‘faute’ on his part and as a result of the said ‘faute’ Air Mauritius Ltd has suffered damage and prejudice in the sum of Rs 50 millions which Mr. Raj Ramlugun is bound to make good to Air Mauritius Ltd. » C’est l’un des points avancés par la compagnie pour réclamer des dommages à son ancien employé. 

Ce dernier ne lâche pas prise. Il réplique que l’action d’Air Mauritius ne l’empêchera pas de mener son combat pour qu’il y ait de l’ordre au sein de la compagnie. Après avoir reçu cette mise en demeure, Raj Ramlugun a contre-attaqué. Il a répondu au représentant légal d’Air Mauritius le 16 avril 2019, en mettant en copie le Premier ministre. « I am foremost committed to Truth and Justice. All other technicalities and shenanigans would not deter me in that pursuit », a-t-il dit. 

Dans ce duel à distance, Raj Ramlugun a tenu à déclarer qu’il ne baissera pas les bras et sollicitera l’intervention du chef juge Eddy Balancy si nécessaire. Face à la presse le vendredi 19 avril, il a précisé qu’il mènera ce combat seul. « Je réclame une rencontre avec le Premier ministre pour lui faire part des lacunes au sein de cette compagnie qui regroupe plus de 2 000 salariés. Je ne compte pas payer les Rs 50 millions réclamées. J’irai seul devant la justice. D’ailleurs, je n’écarte pas la possibilité d’écrire au chef juge pour lui demander de m’autoriser à me défendre seul devant la Cour suprême. »

Le litige : le principal concerné a expédié une lettre de 14 pages au Premier ministre, Pravind Jugnauth, au Chief Executive Officer d’Air Mauritius et à la presse. Il a tiré à boulets rouges sur les dirigeants de MK. Il avait évoqué ce qu’il considère être des lacunes au sein de la compagnie d’aviation. Air Mauritius estime que Raj Ramlugun a voulu insinuer, à travers cette lettre, qu’elle est gérée par des personnes incompétentes. Une semaine après cette démarche, il a reçu une missive, le 28 février, l’informant que son contrat avait été résilié avec effet immédiat.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more